5 livres pour les enfants qui souffrent d’anxiété

Si votre enfant a souvent une boule dans le ventre, la lecture peut être un bon moyen de l’aider à se sentir mieux. Voici cinq ouvrages québécois adaptés aux jeunes de 3 à 12 ans — l’un d’entre eux plaira même aux adolescents — et approuvés par la psychoéducatrice Stéphanie Deslauriers.

Irmun / Getty Images / montage : L’actualité

Chez les enfants, comme chez les adultes, l’anxiété prend souvent la forme de peurs qui envahissent les pensées et peuvent nuire au fonctionnement quotidien. Des troubles du sommeil, des maux de ventre et une perte d’appétit peuvent alors se manifester, tout comme des accès de colère ou des pleurs incontrôlables. Le jeune peut même refuser d’aller à l’école ou de participer à des activités sportives.

Ce problème — une réponse à une impression de danger, à une menace qui n’est pas réelle — est de plus en plus fréquent dans les écoles du Québec. Au primaire, environ 15 % des élèves en souffriraient, selon une étude menée à l’automne 2021. Et près du tiers des élèves du secondaire présentent des symptômes d’anxiété modérés à sérieux, selon une étude menée auprès de 33 000 Québécois âgés de 12 à 25 ans en janvier 2022, trois fois plus qu’avant la pandémie de COVID-19.

La psychoéducatrice Stéphanie Deslauriers, qui accompagne des familles lors de rencontres et de formations, considère la lecture comme un excellent moyen d’aborder l’anxiété avec les enfants. « Pour les plus petits, la lecture est en soi un moment réconfortant et apaisant, puisqu’elle implique un moment privilégié avec le parent. Ça les met dans une position favorable pour découvrir de nouvelles choses, et pour poser des questions », dit celle qui est elle-même autrice jeunesse. Les plus grands, en s’identifiant aux personnages, comprennent qu’ils ne sont pas seuls à vivre une situation difficile. « Le protagoniste développe des stratégies que le jeune peut appliquer dans son quotidien pour se sentir mieux. Ça lui donne à la fois de l’espoir et du pouvoir. »

Ces cinq livres jeunesse sont un excellent point de départ pour aider les enfants et leurs parents à mieux comprendre et apprivoiser l’anxiété.

3 à 7 ans

Simone sous les ronces

écrit par Maude Nepveu-Villeneuve, illustré par Sandra Dumais

Cet album illustré, lauréat du Prix des libraires 2020, catégorie jeunesse 0 à 5 ans, raconte l’histoire de Simone, une gamine somme toute ordinaire qui fait du vélo à deux roues et adore courir le plus vite possible avec ses souliers rouges couverts d’étoiles. Or, lorsqu’elle se dispute avec une amie ou qu’elle éprouve de la peur, son ventre est envahi de ronces qui la paralysent et l’empêchent de réfléchir. 

Dans un style ludique appuyé par des images naïves et colorées, Maude Nepveu-Villeneuve propose des stratégies et des activités pour aider les enfants à dompter les épines qui leur rongent le ventre. « Ce livre est un de mes gros coups de cœur, précise Stéphanie Deslauriers. Les émotions, le stress et l’anxiété sont des concepts très abstraits pour les enfants. L’image des ronces est forte et facile à comprendre, et met des mots sur ce qui se passe à l’intérieur. »

(Éditions Fonfon, 32 p.)

3 ans et plus

Un hérisson dans le bedon

de Justine Laberge-Vaugeois

C’est l’anxiété de sa fille Marine, exacerbée par la première vague de COVID-19, qui a inspiré Justine Laberge-Vaugeois, moitié féminine du duo Alfa Rococo, à se lancer en littérature jeunesse. Pour aider sa fille à mettre des mots sur ses émotions, elle a eu l’idée de transformer ses maux de ventre en hérisson ; une petite bête endormie chez certains, et plus excitée chez d’autres. Pour lui apprendre à rester calme et à ne pas dresser ses épines, Marine a établi une liste de trucs utiles, de la respiration au yoga, en passant par le plein air et les câlins. 

Avec la métaphore du hérisson, cet album illustré offre des images et des mots concrets aux petits d’âge préscolaire ou primaire. « Les astuces proposées sont aussi accessibles et faciles à appliquer au quotidien », souligne la psychoéducatrice. Petit plus : grâce à leurs tons pastel, les images évocatrices sont apaisantes et racontent à elles seules une histoire.

(Édito, 32 p.)

4 à 8 ans

Ollie : un livre sur la pleine conscience

d’Élise Gravel

Élise Gravel a un don pour mettre le doigt sur ce qui répond aux besoins et aux questionnements des enfants, comme en témoigne l’immense succès de ses livres illustrés, parmi lesquels Une patate à vélo (La courte échelle, 2016)et Le rose, le bleu et toi (La courte échelle, 2022). Avec Ollie, l’autrice et illustratrice présente le concept de la pleine conscience — qui consiste à se concentrer sur le moment présent — aux jeunes lecteurs. Quand Ollie, un petit chien qui vit dans la tête du narrateur, ressent de la peur et de l’inquiétude, il transmet ses craintes à son hôte, qui a alors bien du mal à se calmer.

Dans une série de vignettes, le personnage montre des trucs ludiques et accessibles pour apaiser son chien. « En représentant l’idée selon laquelle tout le monde, même les adultes, a un chien dans sa tête, ce livre est une excellente façon d’illustrer les pensées envahissantes et, surtout, de les normaliser. Le truc de la “laisse magique” est génial pour aider les enfants à contrôler leur respiration », affirme la psychoéducatrice.

(Scholastic, 32 p.)

6 à 12 ans

Incroyable Moi maîtrise son anxiété

écrit par Nathalie Couture et Geneviève Marcotte, psychologues, illustré par Nadia Berghella

Ce guide d’intervention permet aux petits et à leurs parents de travailler main dans la main pour apprendre à maîtriser les angoisses. Chaque section débute par une introduction théorique à l’intention des adultes, suivie d’explications imagées et d’idées d’exercices destinées aux jeunes. 

« Les différents chapitres du guide sont conçus pour que les enfants s’identifient au personnage, entrent dans sa tête et voient ses réactions dans diverses situations ; un examen à l’école, par exemple, ou une nuit chez un ami. Les exercices proposés amènent aussi le jeune à questionner ses proches sur leur anxiété, et à comprendre que ce qu’il vit est normal. Cet outil, qui fait rayonner le superhéros qui existe dans chaque lecteur, est génial pour accroître l’estime de soi et donner confiance en ses propres moyens », affirme Mme Deslauriers.

(Éditions Midi trente, 48 p.)

10 ans et plus

Ma vie de gâteau sec

d’Élizabeth Baril-Lessard

Ce roman est le premier tome d’une trilogie intégrant la thématique de l’anxiété dans des histoires rythmées et actuelles qui plairont aux adolescents. On y fait la rencontre de Louane, une jeune fille de troisième secondaire passionnée de danse. Lorsqu’elle éprouve soudainement des malaises physiques sur scène, on lui diagnostique un trouble anxieux lié à son désir de performance. 

« Le roman est un outil intéressant puisqu’il permet aux jeunes de tirer leurs propres conclusions, d’aborder certaines problématiques dans le plaisir, sans sentir l’intervention insistante de l’adulte », observe Stéphanie Deslauriers. Contrainte de se trouver de nouveaux passe-temps, Louane devra redéfinir son identité et comprendre que chacun est plus que son trouble, ou que les étiquettes qu’on lui accole.

(Les malins, 240 p.)

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.