5 raisons de s’inscrire aux Francouvertes

Si vous êtes un groupe ou un auteur-compositeur-interprète qui chante, rappe, beugle ou récite en français, vous avez jusqu’au 21 octobre 28 octobre pour vous inscrire aux Francouvertes.

Et vous devriez !

Voici cinq bonnes raisons de tenter votre chance à la 17e édition de ce concours de musique en français:

1- Ils ont du flair

À chaque année, les Francouvertes choisissent 21 groupes et artistes de tous les genres. Une tâche ardue, mais dont le jury s’acquitte avec brio.

Parmi les anciens participants : Damien Robitaille, Loco Locass, Karkwa, Gatineau, Alfa Rococo, DobaCaracol, Les Breastfeeders, Caféïne, WD-40, Les Cowboys Fringants, Émilie Proulx, Philémon chante, Monogrenade, La patère rose, Bernard Adamus, Alex Nevsky, Chloé Lacasse, Les sœurs Boulay, Kaïn et Alexandre Belliard. Pas mal, n’est-ce pas ?

Les soeurs Boulay, gagnantes de l'an dernier

Il y a trois groupes par soir de spectacle, et les Francouvertes savent mettre les bons éléments ensemble et dans le bon ordre pour que chaque participant puisse jouer devant un public prêt à l’entendre.

2- Les prix

Le grand gagnant des Francouvertes remporte 10 000 $, ce qui n’est pas rien. Mais si vous arrivez deuxième ou onzième, ça ne veut pas dire que vous repartez les mains vides pour autant.

S’ajoute à cette bourse une panoplie de prix des plus intéressants offerts par de nombreux partenaires. Ces prix se traduisent en heures de studios, en soutien promotionnel, en spectacles rémunérés chez des diffuseurs reconnus, en prestations dans le cadre d’événements majeurs, en soutien professionnel, en mentorat et en bourses.

Communiqué des Francouvertes

3- Se faire entendre

Vous savez qui va aux soirées des Francouvertes ? Oui, bien sûr, la famille des musiciens qui jouent ce soir-là. Mais aussi des passionnés de musique qui ne demandent qu’à vous découvrir, ainsi qu’un paquet de journalistes et de blogueurs qui vont écrire sur vous ou parler de vous.

Vous avez 30 minutes pour les impressionner, ce qui est juste assez long pour faire valoir toutes les facettes de votre talent.

4- Ce n’est pas un concours de popularité

Aux Francouvertes, la moitié de la note qui vous permettra peut-être de passer à la prochaine étape est donnée par le public. L’autre moitié est déterminée par un jury, dont la composition (journalistes, gens de l’industrie et artistes) est toujours exemplaire.

Remplir la salle de ses 200 amis descendus en autobus de Saint-Anne-de-la-Pérade n’est donc pas suffisant : vous devez aussi faire de la bonne musique.

5- Se botter le derrière

Pratiquer sans objectif précis, c’est difficile. Voici donc une occasion en or de vous donner la motivation pour vous dépasser.

En prime: vous pourriez avoir la chance de jouer au Lion d’or, une salle magnifique où vous n’aurez pas à vous occuper des fils, des éclairages et de vendre les billets à la porte.

Les inscriptions se terminent le 21 octobre. Merde à tout ceux qui tenteront leur chance.

Laisser un commentaire