5 romans qui vous feront voyager

Vous aimeriez découvrir des contrées lointaines ? Groenland, Côte-Nord, Trinité-et-Tobago, Irlande… Préparez vos valises : ces livres donnent vraiment envie de s’évader !

montage : L’actualité

Cet été, notre collaboratrice lecture propose des listes de livres dans lesquels plonger tête première lors de vos vacances ou dans vos temps libres.

Trinité-et-Tobago

Love after love

d’Ingrid Persaud

Ce superbe premier roman gravite autour de trois personnages qui tentent de recréer un noyau familial : Betty, son fils adolescent, Solo, et Mr. Chetan, un homme tranquille qui loue une chambre chez Betty. Un soir de confidences, les secrets, si chèrement protégés, volent en éclats. Après la tempête, chacun prend un chemin différent, parfois difficile et rarement lumineux, en espérant trouver l’amour. Une œuvre puissante sur la guérison des cœurs amochés. (Traduction de Carine Chichereau, Les Escales, 416 p.)

Groenland

La Vallée des Fleurs

de Niviaq Korneliussen

Une Inuite quitte le Groenland pour aller étudier à l’Université d’Aarhus, sur la côte est de la péninsule danoise du Jutland. Perdant ses repères, loin de son amoureuse, elle trouve la transition éprouvante. De retour chez elle à cause d’un suicide dans sa belle-famille, la jeune femme tentera de comprendre pourquoi tant de gens dans la fleur de l’âge commettent l’irréparable. Ce second roman de l’autrice d’Homo sapienne prend aux tripes. Une lecture aussi difficile qu’essentielle sur le déracinement et ses effets dévastateurs. (Traduction d’Inès Jorgensen, La Peuplade, 384 p.)

Côte-Nord

Les enfants de chienne

de Nicolas Delisle-L’Heureux

Dans un bled perdu du Québec, Louise, Marco et Laurence, un trio aussi inséparable qu’improbable, font les quatre cents coups. À la fin de l’adolescence, le groupe se disloque, des gens disparaissent, des vies se refont. Lorsque Louise revient dans le coin, des années plus tard, elle y croise le frère et la sœur de Laurence, installés dans un hôtel abandonné. Son retour permettra-t-il de déterrer les secrets du passé et de panser les anciennes blessures toujours vives ? Un roman choral au texte riche en poésie, même dans ses recoins les plus sombres. (Boréal, 320 p.)

Irlande

Gens du Nord

de Perrine Leblanc

Ce roman nous plonge dans le fascinant conflit nord-irlandais (1968-1998), lorsque Samuel Gallagher, un écrivain militant, est kidnappé par un groupe paramilitaire loyaliste et laissé pour mort par un agent infiltré des services secrets britanniques. La disparition crée une onde de choc un peu partout, notamment en France et à Montréal, où des gens qui s’intéressent à Gallagher devront choisir leur camp afin d’assurer leur propre survie. Une histoire riche, appuyée par une solide recherche documentaire et sur le terrain. (Gallimard, 192 p.)

Tessila

Sous le ciel de Tessila

(tome 1, La coupe de Djam)

Non, Tessila n’existe pas, mais l’autrice s’est inspirée de l’Iran pour y bâtir cette colonie singulière où des femmes, comme l’abbesse Marceline, tirent discrètement les ficelles du pouvoir. Lorsqu’une femme débarque à Tessila dans l’espoir de découvrir l’histoire des siens, Marceline pressent que ses projets pour renverser le shah, dont le peuple règne depuis 1 000 ans sur la colonie, sont compromis. Entre la nature sauvage et les assassins qui rôdent, toutes deux devront surmonter de nombreuses épreuves afin de faire la lumière sur la fameuse coupe de Djam, un objet mythique fort convoité. Une belle lecture, même pour ceux qui habituellement ne sont pas attirés par la littérature fantastique. (Flammarion, 280 p.)

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.