7 chansons à écouter avant le Gala de l’ADISQ

Charlotte Cardin, Klô Pelgag et l’inimitable Damien Robitaille comptent parmi les artistes à suivre au cours du grand gala animé par Louis-José Houde. Voici sept perles à découvrir d’ici là pour vous imprégner des airs qui ont marqué la dernière année au Québec.

Crédit (photo de Damien Robitaille): Félix Renaud

La grande fête de la musique québécoise, le Gala de l’ADISQ, célèbre au début de novembre sa 43e édition et en profite pour donner quelques tours de vis ici et là, question de s’adapter à l’air du temps. Par exemple, le gala principal du 7 novembre, animé pour la 16e fois par Louis-José Houde, fait une place aux catégories Country et Musique instrumentale, en plus d’offrir un Félix modifié pour le Spectacle en ligne de l’année, pandémie oblige.

Le Premier Gala, piloté le 3 novembre par Pierre Lapointe, couvrira une large variété de genres musicaux, alors que les statuettes pour les travailleurs de l’industrie seront remises le 1er novembre par l’animatrice Claudine Prévost. Voici sept chansons de créateurs qui ont marqué les derniers mois de la scène musicale d’ici.

« J’aurai les cheveux longs » (Klô Pelgag). « Je sais que la vie, c’est maintenant », chante l’auteure-compositrice-interprète, qui résume ainsi sa vision artistique sans compromis. Son troisième et plus récent disque, le puissant Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, l’a hissée loin en tête des nominations, avec 16 sélections, dont huit dans des catégories artistiques. Le disque, finaliste plus tôt cette année au prestigieux prix canadien Polaris, pourrait valoir à Klô Pelgag les trophées d’Interprète féminine de l’année, d’Album alternatif de l’année ainsi que de Pochette d’album de l’année. On peut dire que la musicienne a fait bien du chemin depuis son Félix de Révélation de l’année, en 2014.

« Beauté » (Ariane Moffatt). La toute première chanson du plus récent disque d’Ariane Moffatt, intitulé Incarnat, donne le ton à cette brillante compilation de titres enveloppants et un brin doux-amers. Cet album tout en introspection et en petits pas délicats est le complément parfait de son projet dansant SOMMM, en collaboration avec Étienne Dupuis-Cloutier. À travers les cordes et le chant presque susurré, on entend parfois le son des pièces mobiles du piano, les pédales qui grincent un tantinet. Ariane Moffatt est sélectionnée cinq fois à l’ADISQ, entre autres dans les catégories Auteure ou compositrice de l’année, Interprète féminine de l’année et l’Album de l’année – Choix de la critique.

« Ciel » (FouKi, avec Alicia Moffet). L’oiseau FouKi a bel et bien quitté le nid et pris son envol dans le ciel québécois avec cette pièce, dont le vidéoclip coloré et ludique a récolté à ce jour près de 2,8 millions de vues. Le rappeur populaire marche dans les sentiers défrichés par Koriass et Loud et a réussi cette année à faire sa place à l’ADISQ dans des catégories majeures telles que Chanson de l’année, Interprète masculin de l’année et Artiste de l’année ayant le plus rayonné sur le Web. FouKi, qui a fait tourner bien des têtes avec sa chanson Gayé en 2017, obtient aussi plusieurs nominations pour son disque avec Koriass, intitulé Génies en herbe.

« Passive Aggressive » (Charlotte Cardin). À coups de mini-albums et de singles parus au fil des dernières années, la musicienne Charlotte Cardin a minutieusement préparé la sortie de son premier disque complet, Phoenix. L’album pop principalement composé en anglais vaut à la chanteuse à la voix chargée d’émotion 10 sélections aux différents Galas de l’ADISQ, entre autres pour son spectacle. Charlotte Cardin, 26 ans, réussit sur son disque à marcher sur le fil tendu entre l’émotion et le dansant. Récemment, elle s’est hissée en tête d’affiche du festival Osheaga, axé cette année sur les talents canadiens, en raison des contraintes à la frontière.

« L’ironie du sort » (Louis-Jean Cormier). Le chanteur à la plume touchante et à la voix bellement éraillée a frappé un grand coup avec son quatrième album solo, Le ciel est au plancher, qui se vit comme un road trip personnel déclenché par la mort de son père. Cormier prête le flanc, s’ouvre clairement, mais ne nous exclut pas de l’aventure. Musicalement, l’ex-membre de Karkwa s’arrime au piano, mais se laisse parfois aller dans des expérimentations jazz et africaines. Avec ses 10 nominations, Louis-Jean Cormier pourrait vivre de grosses soirées. Il a des chances de monter sur scène entre autres dans les catégories Album de l’année – Adulte contemporain, Auteur ou compositeur de l’année et Artiste de l’année ayant le plus rayonné sur le Web — il a lancé Le 360, une plateforme numérique par abonnement.

« À ma manière » (Roxane Bruneau). Presque un an après sa sortie, cette chanson Velcro ou démon sonore persistant reste le porte-étendard du deuxième disque de Roxane Bruneau. Cet hymne à l’autodétermination s’est hissé parmi les 10 chansons de l’année, et les preneurs aux livres doivent certainement accorder de bonnes chances à la fierté de Delson. La pétillante musicienne trentenaire a récolté un total de quatre nominations artistiques à l’ADISQ, notamment pour le Félix d’Interprète féminine de l’année.

« Pump Up the Jam » (Damien Robitaille). Damien Robitaille a fait sensation dans les derniers mois avec sa présence en ligne unique, ludique et généreuse. Sa reprise de « Pump Up the Jam », de Technotronic, a récolté près de 700 000 vues sur YouTube. Ses multiples interprétations faites à la manière d’un homme-orchestre — que l’on pense à « Seven Nation Army » des White Stripes, « Africa » de Toto, ou encore à « Dancing Queen » d’Abba — auront aussi capté l’attention de plusieurs des artistes concernés. Damien Robitaille a même réalisé l’exploit de mener un spectacle virtuel de 24 heures, qui a attiré plus de 375 000 personnes. S’il ne repart pas avec le Félix de l’Artiste de l’année ayant le plus rayonné sur le Web, il faudra crier au scandale !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.