8 nouveaux polars pour profiter de l’été

De Joël Dicker à Peter Swanson en passant par Patricia Cornwell, découvrez les huit romans à prendre avec vous sur la route des vacances. 

Montage L'actualité

L’énigme de la chambre 622
de Joël Dicker

Un savoureux Dicker pour nos farnientes d’été, que demander de plus ? Dans celui-ci, l’auteur revient dans sa Suisse natale, à Verbier, et s’installe dans un hôtel où un meurtre non élucidé titille son imagination fertile. Assisté de sa curieuse voisine de palier, Joël — oui, l’auteur y est le narrateur ! — décortique l’affaire avec la minutie qu’on lui connaît. (Éditions de Fallois, 576 p.)

Zec La Croche
de Maureen Martineau

Voilà un petit roman noir dense et corsé, parfait pour une fringale d’après-midi. À la fin de l’été, la jeune Lorie retourne à l’endroit perdu au creux de la Haute-Mauricie où sa mère a été tuée il y a un an. Elle y croisera deux femmes atikamekw qui veulent elles aussi commémorer la mort d’une des leurs, mais de façon horrible. Comble de malchance, une ourse gourmande se balade dans les parages… (Héliotrope, 174 p.)

Gray
de Leonie Swann

Ce roman policier intrigue d’abord par la présence de Gray, un perroquet caractériel appartenant à un étudiant qu’on vient de retrouver mort, à l’Université de Cambridge. Son professeur Augustus Huff prendra l’oiseau sous son aile (!) afin de démasquer le véritable coupable de ce meurtre déguisé en suicide. Ne vous méprenez pas : malgré ses airs juvéniles, ce polar en jette ! (NiL, 432 p.)

Un homme meilleur
de Louise Penny

C’est le 15e roman de la série mettant en vedette l’enquêteur Gamache, mais nul besoin d’avoir lu les autres pour l’apprécier. Cette fois-ci, Armand Gamache et son équipe tentent de retrouver une jeune femme enceinte alors que la rivière tout près menace de déborder. Pour les lecteurs qui aiment les intrigues solides aux scènes de crime macabres, ce polar est une valeur sûre. (Flammarion Québec, 496 p.)

À cache-cache
de M.J. Arlidge

Une policière incarcérée au même endroit que les criminelles qu’elle a coffrées ? Cela n’augure rien de bon pour Helen Grace, inspectrice en attente de son procès. Quand on découvre le corps mutilé de sa voisine de cellule, les vieux réflexes resurgissent. Hors des murs, l’enquête pour l’innocenter se poursuit, mais le danger se trouve peut-être plus près qu’elle ne le croit. (Les Escales, 384 p.)

Quantum
de Patricia Cornwell

À la veille d’une mission spatiale de haute importance, une candidate retenue à la formation d’astronaute disparaît alors que des preuves accablantes la lient à un crime majeur. Sa sœur jumelle, pro de la cybercriminalité et de la physique quantique, tentera de comprendre pourquoi elle a agi ainsi. Un roman pour les geeks assumés, qui prendront plaisir à découvrir l’arrière-scène des missions spatiales américaines. (JC Lattès, 400 p.)

La mariée de corail
de Roxanne Bouchard

Ce roman policier étonne par sa poésie qui nous transporte dans la Gaspésie des pêcheurs et des amoureux de la nature. Dans cette seconde enquête de Joaquin Morales, une capitaine de homardier disparaît en mer, vêtue de sa robe de mariée. Le crime tombe à un mauvais moment pour l’enquêteur, qui doit renouer avec son fils rentré au bercail. Arrivera-t-il à concilier les deux ? Même les lecteurs seront pris au piège ! (Libre Expression, 392 p.)

Vis-à-vis
de Peter Swanson

Lors d’un souper chez leurs voisins, Hen aperçoit un objet ayant appartenu à un jeune homme qui a été assassiné il y a quelques années. Comme ses épisodes psychotiques la poussent à fouiller les crimes non résolus, elle connaît tout de l’histoire… Mais se pourrait-il que cette situation ne soit que le fruit de son nouveau cocktail de médicaments ? Un thriller psychologique impossible à lâcher ! (Gallmeister, 384 p.)