À Québec : « Extase, la vie et autres pratiques extatiques » – c’est fou !

Parrainé par Folie/Culture – organisme incorporé en 1988 qui assure un travail d’information, de sensibilisation et de promotion en santé mentale –, l’événement multidisciplinaire Extase, la vie et autres pratiques extatiques essaime sur quatre jours des expositions, des installations, des performances, un spectacle multidisciplinaire, une programmation vidéo, etc.

Pour nous guider dans l’orientation du dit événement, rien de mieux qu’un extrait du communiqué de presse qui éclaire le comment du quoi du pourquoi : « Comment nommer et qualifier le retour du religieux, la génération spontanée de nouvelles églises et sectes, les pratiques corporelles du corps exalté, le refus de la raison, la montée du créationnisme, parallèlement à la croissance exponentielle des réseaux sociaux sur la toile ? » Ben oui, comment ?

Au programme, entre autres : La jeune fille et la morve, un spectacle mi-joué mi-performé par Amélie Poirier ; la Boîte à cris, de Chélanie Beaudin-Quintin, l’installation d’un espace public où l’on pourra crier tout son soûl contre l’injustice sans risquer de se faire poivredecayenner par la police ; The Two of Us, de et avec Jon John, performeur qui combine à sa démarche artistique la pratique du tatouage et du piercing – s’attendre à un être de sang et de chair nue ; « Extasez-vous », une table ronde, avec de nombreux participants dont le poète Jean-Paul Daoust, qui consiste en de micro-interventions de 3 minutes maximum sur le thème de… l’extase, « cet état inouï du corps survolté » ; aussi une performance du collectif Les infirmes qui a choisi la psychogénéalogie, approche adoptée par Alejandro Jodorowsky, afin d’explorer les chemins de l’extase. « Cette approche thérapeutique cherche la source des difficultés physiques et psychologiques d’un individu dans le vécu de ses ancêtres. » C’est sûr.

Jon John (www.jonjohn.net)

Extase, la vie et autres pratiques extatiques, à Québec, du 18 au 21 octobre, 418 649-0999.

 

 

Laisser un commentaire