Après les Nordiques, les Expos ?

Sept ans après le départ des Expos, l’intérêt pour un retour du baseball majeur à Montréal se fait sentir. Selon une étude du Conference Board publiée début juillet, Montréal présente un marché intéressant pour accueillir une équipe. Un retour de l’autre « Tricolore » montréalais est-il envisageable ?

Après les Nordiques, les Expos ?
Photo : Y. Roy

Sept ans après le départ des Expos, l’intérêt pour un retour du baseball majeur à Montréal se fait sentir. Selon une étude du Conference Board publiée début juillet, Montréal présente un marché intéressant pour accueillir une équipe. Un retour de l’autre « Tricolore » montréalais est-il envisageable ?

OUI, C’EST POSSIBLE !

Selon Rodger Brulotte, ancien commentateur des matchs des Expos, l’éventuelle venue des Nordiques à Québec pousse les Montréalais à croire au retour de « Nos Amours ». Des investisseurs – discrets – sont intéressés, mais leur projet n’en est qu’au stade embryonnaire. « Pour attirer une équipe, dit Brulotte, il faut trouver un propriétaire sérieux et susciter l’intérêt des dirigeants du baseball majeur. »

FAUT PAS RÊVER

Les conditions gagnantes ne sont plus réunies, tranche Claude Brochu, ex-propriétaire des Expos. Selon lui, une nouvelle équipe devrait aider financièrement les clubs moins rentables, et non bénéficier de l’aide des autres, comme ce serait le cas à Montréal. L’acquisition d’une concession et la construction d’un stade coûteraient environ un milliard de dollars. Sans compter le prix d’achat d’un terrain au centre-ville. « Il ne faut pas rêver en couleurs », conclut-il.

PRÊT POUR DES SACRIFICES ?

La démographie, le revenu par habitant et la présence de grandes entreprises, entre autres, font croire à Norman O’Reilly, professeur de gestion du sport à l’Université d’Ottawa, que Montréal pourrait faire vivre une équipe de baseball professionnel. En revanche, estime-t-il, la rentabilité ne serait peut-être pas au rendez-vous. « Il faut trouver un propriétaire qui aime assez Montréal pour y investir beaucoup d’argent, tout en étant prêt à perdre quelques millions chaque année… Une telle personne existe-t-elle ? » 

CE QU’EN PENSENT LES QUÉBÉCOIS

Êtes-vous favorable au retour des Expos à Montréal ?

Tout à fait / Plutôt favorable : 60 %
Tout à fait / Plutôt défavorable : 23 %
Je ne sais pas : 17 %

 

Sondage CROP-L’actualité mené par l’intermédiaire d’un panel Web auprès de 1 000 adultes du 17 au 22 août 2011.