Arctique : à la recherche des expéditions historiques

Les missions archéologiques se multiplient dans l’Arctique. À l’été 2011, une expédition menée par Parcs Canada a tenté, en vain, de retrouver les deux navires de l’expédition Franklin.

Le HMS Erebus et le HMS Terror avaient quitté l’Angleterre en mai 1845 pour réaliser la première traversée du passage du Nord-Ouest. Mais les deux bombardes ont été prises dans les glaces au large de l’île du Roi-Guillaume, et le capitaine, sir John Franklin, et ses 128 hommes d’équipage sont morts de froid et de faim.

Depuis 1948, plusieurs expéditions ont essayé sans succès de retrouver les navires. Leur découverte cette année serait tombée à point nommé pour appuyer la stratégie de revendication de l’Arctique canadien par le gouvernement Harper.

En juin 2010, Parcs Canada a localisé au large de l’île Banks un autre navire britannique, le HMS Investigator, construit en 1848 pour partir à la recherche de Franklin, mais abandonné dans les glaces en 1853. Cet été, les premières plongées ont permis de filmer l’épave et de récupérer des artéfacts, comme un fusil et des chaussures. La baie Mercy, où l’équipage s’était réfugié, a aussi donné lieu à la découverte d’un site paléoesquimau occupé pendant plus de 2 500 ans.

[brightcove videoId= »1288234450001″ /]

 

Dans la même catégorie
1 commentaire
Les commentaires sont fermés.