Autant en emporte le Vian

Artistes variés / On n’est pas là pour se faire engueuler Universal / Dep

Écoutez « On est pas là pour se faire engueuler », par un collectif d’artistes. Avec l’aimable autorisation de Universal.

Il fallait s’y attendre : le 50e anniversaire de la mort subite de Boris Vian a donné naissance à un de ces albums-mosaïques qui sont la marque de notre époque. C’est un certain Olivier Nuc qui assure la direction artistique et distribue les rôles. Ainsi, Philippe Katerine chante « Je bois » et Maurane endosse le « Blouse du dentiste », ce qui n’est déjà pas mal, ma foi. Tout dans ce double CD pique la curiosité.

Et puis, on est content de se mettre sous la dent 38 chansons de « Bison Ravi », interprétées par une quarantaine de chanteurs et de comédiens pertinents.D’autant que Trintignant, Jeanne Moreau, Agnès Jaoui et Carole Bouquet se joignent au bal et déclinent les Chansons improbables (deuxième CD), sélectionnées parmi les textes à peine achevés de Vian, dont certains n’avaient pas encore été mis en musique. Le ton est branché, théâtral ou léger, mais c’est le style du maître qui est le véritable dénominateur commun de ce drôle de cirque. Il avait le tour, ce mec ! Et quand la Gréco entonne « Le déserteur », Boris est encore dans l’actualité.

 

Laisser un commentaire