Aux arts, citoyens !

Annie Roy et Pierre Allard sont l’avers et le revers d’une même médaille, l’Action terroriste socialement acceptable (ATSA), qui revendique à ce jour plus d’une vingtaine d’interventions urbaines à Montréal, à Paris, à Vancouver et à Toronto.

Leur œuvre Squat polaire, présentée à Montréal durant l’été 2007, porte sur les changements climatiques.

Comme le public de cet été particulièrement chaud, entrez et visitez, à la manière de Boucle d’Or, la tanière de trois ours polaires partis militer pour leur survie. Leur abri est savamment délabré. Papa Ours a oublié d’éteindre son téléviseur où jouent des extraits de vieux films sur la vie sur la banquise. Dépliants et pancartes jonchent le plancher de leur roulotte. Ce sont leurs outils de travail. Pour Annie Roy et Pierre Allard, cette abondance de matériel d’information sur l’environnement en dit long sur l’écart entre le savoir et l’action.

Un film réalisé par Simon Bujold.

Lisez la chronique d’André Ducharme.

Les plus populaires