Beauchemin au rayon des enfants

Le deuxième pas de l’auteur dans l’univers éclaté des petits.

Yves Beauchemin (Le Matou, Juliette Pomerleau) a mis sa prochaine « brique » sur la glace jusqu’à l’an prochain. Mais ses fans le trouveront dans les librairies dès octobre, au rayon pour enfants.

En janvier 91, Beauchemin reçoit l’appel de vieux amis qui lui annoncent que leur petit dernier, Nicolas, six ans, est atteint de leucémie. « Nous étions bouleversés, ma femme et moi, dit l’écrivain, et j’ai promis à Nicolas de lui envoyer un nouveau conte tous les jours, le temps de son traitement. »

Une tâche à temps plein, qui l’oblige à interrompre la rédaction de son roman. Mais le format « contes » s’avère vite un peu trop contraignant. Et c’est plutôt une véritable histoire qu’il concocte. Ainsi est né, à raison de deux pages par jour, Antoine et Alfred, l’histoire d’un petit garçon qui fait la connaissance d’un rat qui parle et qui ne veut pas que ça se sache.

Beauchemin versera ses droits d’auteur à la Fondation Leucan, qui fait la promotion depuis 15 ans de la recherche sur la leucémie. Et l’éditeur, Québec/Amérique, a décidé de doubler la mise: 6 % des revenus tirés du livre iront à la Fondation. Le lancement se fera à la mi-octobre. Le petit Nicolas, bien rétabli, en sera la vedette.

C’est la deuxième fois, après Une histoire à faire japper, publiée il y a deux ans, qu’Yves Beauchemin écrit pour les petits. « Pour mon fils Renaud: il ne comprenait pas pourquoi je pouvais écrire d’énormes pavés pour les adultes, et rien pour lui et ses copains. » Yves Beauchemin a depuis pris goût à l’univers complètement éclaté des livres pour enfants. Et il compte bien donner suite à ses deux romans.

Mais en attendant, il a son dernier « pavé » à terminer: un roman mettant en scène des journalistes et des politiciens, toujours sur le mode fantaisiste qui caractérise ses bouquins. Yves Beauchemin en annonce la parution pour l’automne 1993.

Dans la même catégorie