Ce qui se cache derrière La Société des cendres suivi de Des lames entières

Le recueil La Société des cendres suivi de Des lames entières, de Martine Audet, est en lice pour les Prix littéraires du Gouverneur général 2020 dans la catégorie Poésie.

Conseil des arts du Canada, Christian Lalonde / Montage L'actualité

Martine Audet a publié, depuis 1996, une douzaine de livres de poésie, principalement aux éditions du Noroît et aux éditions de l’Hexagone, quelques livres d’artiste et deux albums pour enfants. Membre de l’Académie des lettres du Québec, elle a reçu quelques distinctions, dont les prix Estuaire, Alain-Grandbois et, ex aequo avec Jean-Philippe Bergeron, le Grand prix Québecor 2020 du Festival international de poésie de Trois-Rivières.

Comment s’est déroulée la création de ce livre ?

Chaque projet d’écriture entremêle, il me semble, continuité, audace, imprévu et rupture. Pour ce livre, il y avait le désir, tout en poursuivant mon questionnement sur comment nous appartenons au monde et mes expériences avec le langage, de travailler depuis les fins et au plus près du cœur avec ses manques, ses déchirures et ses désolations, avec ses résistances et ses émerveillements.  

Et chaque fois, différents éléments provoquent, alimentent ou secouent les poèmes d’un projet. Il y a eu pour ce livre, outre des pertes et deuils de toutes sortes, une photographie (maintenant en couverture), les derniers vers du recueil précédent, la demande d’une revue, puis d’une autre, un rêve qui questionne ce que l’on fait de sa douleur, des échanges émouvants et fertiles avec un artiste pour la section Des lames entières et même la réparation d’une malformation cardiaque.

Que souhaitez-vous que les lecteurs retiennent ?

Une image ? Une attention ? Un dégagement ? Je serais heureuse qu’entre étonnement d’être et vertige devant la disparition, lectrices et lecteurs voient les poèmes de ce livre comme des outils pour questionner notre présence, autant que notre absence, au monde.

///

Un extrait de La Société des cendres suivi de Des lames entières

La lumière
peu importe 
le corps
ressemble 
à un débordement 
des mains

Le cœur
d’une chambre à l’autre
porte son nom

***

La Société des cendres suivi de Des lames entières, par Martine Audet, Éditions du Noroît