Ce qui se cache derrière Laurent, c’est moi !

Le livre Laurent, c’est moi !, de Stéphanie Deslauriers et Geneviève Després, est en lice pour les Prix littéraires du Gouverneur général 2019 dans la catégorie Littérature jeunesse – livres illustrés. 

L’auteure : Stéphanie Deslauriers est psychoéducatrice de formation et conférencière ainsi qu’autrice de plusieurs livres — jeunesse, pédagogique et littéraire — de passion. Son album jeunesse Laurent, c’est moi ! est finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général dans la catégorie Littérature jeunesse — livres illustrés. Elle enseigne à l’Université de Montréal, écrit pour divers sites web et collabore depuis plusieurs saisons à l’émission Format familial présentée à Télé-Québec. Qu’il soit question de résilience, de parentalité imparfaite, de santé mentale, d’estime de soi ou du bien-être des intervenants, Stéphanie aborde les sujets avec ouverture, respect, humour et propose des pistes de réflexion ainsi que de solutions pratiques et réalistes.

L’illustratrice : Après son diplôme en design industriel à l’Université de Montréal, Geneviève Després se tourne vers l’illustration jeunesse. En 2003, les hasards de la vie l’amènent à faire une pause professionnelle et elle ira donner naissance à son deuxième garçon à Paris. C’est en Europe, plus particulièrement à la Foire du livre jeunesse de Bologne (Italie) qu’elle décide de se concentrer sur l’illustration jeunesse.

Ses images sont tendres, cocaces et elle porte une grande importance à l’expression et l’attitude de ses personnages. Elle a publié une quarantaine d’albums jeunesse et s’attarde maintenant à diriger ses projets et écrire ses propres textes.

Geneviève a été finaliste dans de nombreux concours et a reçu plusieurs prix, dont le Prix Québec-Wallonie-Bruxelles, le Prix illustration du Salon du livre de Trois-Rivières, le Prix de l’ANEL-AQPF en plus d’être finaliste au Canadian Book Club Awards.

Comment s’est déroulée la création de l’œuvre ?

Stéphanie Deslauriers : Ça a été un travail de longue haleine, entrecoupé par une grossesse et ses petits désagréments du premier trimestre 😉 Les éditrices de chez Fonfon ont été d’une adaptabilité et d’une compréhension exemplaires; elles m’ont beaucoup accommodée en termes de délais. Elles sont même venues dans mon petit chez-moi pour nos rencontres! En tant que psychoéducatrice travaillant en autisme depuis 13 ans, j’avais le souci de bien exprimer cette réalité au quotidien dans les petits détails qui peuvent sembler anodins. En tant que belle-mère d’un jeune autiste, je souhaitais qu’il puisse se retrouver en Laurent et se sentir compris par ce personnage attachant. Puis, après qu’on se soit entendues sur une version quasi finale, le tout a été acheminé à la merveilleuse Geneviève Després, illustratrice. J’ai pleuré en voyant son travail. C’était exactement ainsi que j’imaginais « mon » — désormais, « notre » — Laurent et son univers floral. Nous nous sommes rencontrées à la maison d’édition pour faire une lecture de notre album afin d’y apporter les derniers petits ajustements nécessaires. Puis, Laurent a été présenté aux lecteurs et lectrices.

Geneviève Després : À la première lecture de ce texte, j’ai tout de suite pensé à un petit garçon qui fréquentait le camp d’art que je faisais à la maison il y a quelques années. Un enfant très intelligent, mais quelque peu différent qui n’avait pas les mêmes repères que les autres. C’était ma première expérience avec un enfant asperger.

Alors pour bien cerner l’univers du personnage principal, j’ai illustré sa passion pour la nature et les plantes, tout en couleur afin de présenter sa différence comme un atout, plutôt que comme une lacune ou une difficulté. Le reste de son environnement auquel il s’identifie peu ainsi que les gens qui l’entourent sont représentés en noir en blanc.

Je travaille toujours à la main alternant les techniques selon le sujet de l’album. Pour arriver à donner une douceur à cet album, j’ai utilisé de l’aquarelle, du crayon, un peu de fusain et du pastel sec sur un papier aquarelle. J’ai bien aimé illustrer le côté organique des plantes, des arbres et des fleurs. C’était un plaisir de créer l’univers de Laurent!

Que souhaitez-vous que les lecteurs retiennent de ce livre ? Quel message vouliez-vous faire passer ? 


Que la différence, c’est magnifique. L’unicité, majestueuse. Que l’autisme n’est pas une tare, mais bien une force. Et que Laurent, tout comme l’ensemble des personnes autistes, est beaucoup plus que son diagnostic : il est un tout, dans ses passions dévorantes, ses maladresses attachantes et son imagination débordante.

///

Un extrait de Laurent, c’est moi !

Allez, hop, Laurent! C’est l’heure du bain !
Encore ? Je l’ai déjà pris il y a 1440 minutes.
Eh oui, ça revient chaque soir !
(…) je plonge dans l’eau chaude. Équipé de mon masque, je deviens alors un explorateur marin. Je découvre de nouveaux coraux jusqu’à ce que…

Sauve qui peuuuut, un requiiiin !
Parfois, j’ignore les trois petits coups de maman à la porte de la salle de bain pour me rappeler que c’est l’heure de sortir. Mais pas ce soir : j’ai hâte de me coucher pour que demain arrive plus vite !

***

Laurent, c’est moi !, par Stéphanie Deslauriers et Geneviève Després, Fonfon

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire