Chloé Robichaud : les dialogues du vagin

En 2014, que reste-t-il à démystifier de l’univers homosexuel ? Sa normalité, répond Chloé Robichaud par le truchement de sa websérie Féminin/Féminin, qui montre de jeunes lesbiennes au quotidien, sans fard ni complexe. Discussion avec une auteure et réalisatrice en pleine ascension.

chloe-robichaud
Photo : Mathieu Rivard

Son premier long métrage, Sarah préfère la course (2013), suivait une jeune athlète aussi déterminée sur la piste d’athlétisme qu’égarée sur le plan sentimental. Très remarqué, sélectionné au Festival de Cannes dans le cadre du volet Un certain regard, au printemps dernier, le film de Chloé Robichaud témoignait de l’éveil amoureux d’une fille qui aime les filles.

La cinéaste de 26 ans continue son exploration des identités sexuelles en mettant en scène une dizaine de lesbiennes, dans la vingtaine pour la plupart, émancipées, libres, lumineuses. « Les émissions ou les films qui traitent de l’homosexualité sont souvent dramatiques, se terminent dans la douleur, voire par un suicide. Je n’ai rien contre, parce que ce type de drame existe, il faut en parler. Mais j’ai voulu montrer quelque chose de plus positif, plus proche de ce que moi je connais de la communauté gaie. »

Tout ne va pas toujours bien dans Féminin/Féminin, évidemment. Durant les huit épisodes, d’une dizaine de minutes chacun, les personnages ont le temps de s’aimer, de se détester, de se perdre de vue. La formule ne permet pas de creuser beaucoup, mais on touche à des problématiques telles que la fidélité au féminin, la différence entre vivre son coming out à Montréal ou dans une plus petite ville, les relations entre femmes de générations différentes. « Je m’adresse d’abord à la communauté, précise Chloé Robichaud, mais je constate avec plaisir que la série permet à Monsieur et Madame Tout-le-monde de démystifier les amours gaies. D’après les commentaires que je reçois, en tout cas, ces histoires-là touchent des gens de toutes les orientations sexuelles. »

Et de tous les continents. Lancée en janvier dernier et diffusée en intégralité depuis la mi-juin, exclusivement sur Internet, la série compte déjà quelque 300 000 visionnements, au Québec mais aussi dans le reste de la francophonie, dont 70 000 en France ! « C’est la beauté du Web. Si on parle de sujets universels, le public potentiel, c’est le monde. »

Degré d’ouverture

Plusieurs des comédiennes de la distribution ne sont pas gaies dans la vraie vie. Toutes celles qu’a pressenties Chloé Robichaud ont accepté d’emblée, pourtant. Signe des temps ? « Je pense que oui. Ça aurait sans doute été différent il y a 10 ans, certaines auraient hésité à jouer le jeu, auraient eu peur de la rumeur. Tout comme il y a 10 ans, à mon bal de finissants, personne n’aurait pensé se présenter accompagné d’une personne du même sexe. Maintenant, je sais que ça se fait, alors les mentalités continuent d’évoluer. »

Pour pousser plus loin la réflexion, la réalisatrice a inséré dans la fiction un volet documentaire. Les personnages s’adressent parfois à la caméra, le temps de répondre à une question du genre : y a-t-il une différence entre un amour hétéro et un amour lesbien ? Attention : réponses désarmantes de franchise. Sans compter les caméos de figures connues, dont Ariane Moffatt, qui fait dans Féminin/Féminin une apparition très sentie où elle dit en quoi la maternité a changé sa vie.

Maintenant très associée à la thématique homosexuelle, Chloé Robichaud refuse de s’y laisser enfermer. D’ailleurs, elle nous souffle que son prochain film portera sur trois politiciennes, qui doivent concilier vie publique et vie privée. « Et non, elles ne sont pas lesbiennes ! Au fond, ce qui m’intéresse, c’est la façon dont les femmes, toutes orientations confondues, prennent leur place et vivent leur liberté. »

(En accès libre sur le site femininfeminin.com)

* * *

C’est elle qui le dit

« Je rêve du jour où on verra à l’écran des gais qui ne sont pas là d’abord pour représenter leur orientation sexuelle. »

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie