Cinéma : 8 rôles de mères inoubliables

Nombreux sont les cinéastes qui ont offert à des actrices leur plus beau rôle en leur proposant d’interpréter des mamans. En voici huit qui crèvent l’écran, dont deux que vous pouvez voir en ligne gratuitement.

Saoirse Ronan et Laurie Metcalf sont en vedette dans le film primé Lady Bird. (Crédit : Universal Pictures)
1

Lady Bird, de Greta Gerwig (2017)

Crave (abonnement requis), Google Play, iTunes Store, tou.tv (gratuit), YouTube

En vedette : Saoirse Ronan (Brooklyn, Les quatre filles du docteur March), Laurie Metcalf (Histoire de jouets 1, 2, 3, 4 et la série Roseanne) et Timothée Chalamet (Appelle-moi par ton nom, Dune

Pour son premier long métrage comme réalisatrice, l’attachante comédienne Greta Gerwig a créé deux magnifiques personnages féminins, soit celui de Lady Bird auquel Saoirse Ronan donne vie, et celui de sa mère Marion, que porte à bout de bras Laurie Metcalf. Cette relation mère-fille conflictuelle, malgré les bonnes intentions de chacune, montre avec justesse et humour ce besoin de s’affranchir d’un certain modèle pour pouvoir trouver le sien. Sélectionné dans cinq catégories aux Oscars 2018, dont meilleur film et meilleur scénario original, Lady Bird mérite bien tous les éloges qu’il a reçus.

2

L’avenir, de Mia Hansen-Løve (2016)

Criterion Channel (abonnement requis), iTunes Store

En vedette : Isabelle Huppert (La daronne, La pianiste), André Marcon (Au revoir là-haut, Marguerite) et Edith Scob (Holy Motors, L’heure d’été)

Elle en a joué des mères, Isabelle Huppert ! On se souvient de la manipulatrice dans Merci pour le chocolat, de Claude Chabrol, et de la non conventionnelle dans Copacabana, de Marc Fitoussi, mais c’est probablement dans l’excellent L’avenir qu’elle incarne la plus résiliente et solaire d’entre toutes. S’inspirant de sa propre mère philosophe, la cinéaste Mia Hansen-Løve permet à Huppert de montrer l’ampleur de son talent, l’actrice trouvant le juste équilibre entre la force et la fragilité de cette femme dynamique qui se fait quitter.

3

Les femmes du 20e siècle, de Mike Mills (2016)

iTunes Store

En vedette : Annette Bening (Une famille unique, Beauté américaine),Greta Gerwig (Frances Ha, Mistress America), Elle Fanning (Mary Shelley, Le démon de néon) et Lucas Jade Zumann

Nous sommes à la fin des années 1970 à Santa Barbara, en Californie. Trois femmes de générations différentes aideront Jamie, un garçon de 15 ans, à devenir un homme bon. Basé sur sa propre adolescence avec sa mère chef de famille monoparentale, le cinéaste Mike Mills a mis en scène une brillante comédie en interrogeant le féminisme et la masculinité. Annette Bening est particulièrement touchante, voyant son fils lui échapper tranquillement. Greta Gerwig et Elle Fanning complètent le tableau, illustrant à merveille le proverbe selon lequel il faut un village pour élever un enfant. 

4

Fatima, de Philippe Faucon (2015)

iTunes Store, tou.tv (gratuit)

Vivre seule en élevant des enfants, c’est la réalité de bien des mamans. En compagnie de ses deux grandes filles, la Fatima qu’interprète avec finesse la comédienne non professionnelle Soria Zeroual brave les obstacles de sa vie avec une persévérance proche de l’abnégation. Comme elle ne maîtrise pas le français, c’est par l’écriture dans sa langue maternelle qu’elle trouvera le moyen de bien communiquer avec ses adolescentes. D’une grande humanité, Fatima a créé la surprise en 2016 en remportant trois César, dont celui du meilleur film.

5

La loi du plus fort (Animal Kingdom), de David Michôd (2010)

iTunes Store, Google Play, YouTube

En vedette : Jacki Weaver (Froid aux yeux, Le bon côté des choses), Joel Edgerton (Loving, Gatsby le magnifique) et Guy Pearce (Démineur, Memento)

Lorsque l’on pense aux femmes fortes du cinéma, prêtes à tout pour leurs enfants, c’est souvent Sarah Connor, que Linda Hamilton incarnait avec aplomb dans la série des Terminator, qui nous vient en tête. Mais l’actrice australienne Jacki Weaver, lionne du clan de criminels Cody dans le poignant La loi du plus fort, règne aussi dans cette catégorie. D’apparence aimante, ayant un œil et la mainmise sur les affaires de ses fils, Janine « Smurf » Cody cache bien l’emprise qu’elle détient sur tous ceux et celles qui l’entourent. Une grande performance tout en nuance soulignée par une sélection pour l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle en 2011.

6

Tom à la ferme, de Xavier Dolan (2013)

iTunes Store

En vedette : Xavier Dolan (J’ai tué ma mère, Matthias et Maxime),Pierre-Yves Cardinal (Nadia, Butterfly, la série Béliveau) et Lise Roy (Mon année Salinger, Endorphine)

Parmi toutes les actrices ayant joué des mères dans l’univers de Xavier Dolan, Anne Dorval est la plus emblématique, autant pour son personnage de Chantal dans J’ai tué ma mère que pour celui de Diane dans Mommy. Mais il y a eu aussi Nathalie Baye à deux reprises, Susan Sarandon et, dans un rôle plus en retrait, Lise Roy dans Tom à la ferme. Cette dernière est particulièrement troublante dans la peau d’Agathe, mère endeuillée qui se pose d’innombrables questions sur les fréquentations et la mort de son fils Guillaume.

7

La leçon de piano, de Jane Campion (1993)

iTunes Store

En vedette : Holly Hunter (Song to Song, Crash), Anna Paquin (la série True Blood, X-Men), Harvey Keitel (Moonrise Kingdom, Les enragés) et Sam Neil (Le parc jurassique, Hunt for the Wilderpeople)

Au XIXe siècle, époque où les femmes s’exprimaient très peu, Ada a volontairement choisi le mutisme. C’est à travers son piano qu’elle livre ses émotions et par la langue des signes qu’elle se fait comprendre, aidée par sa fille de 8 ans, Flora. Les personnages joués sans fausse note par Holly Hunter et Anna Paquin (les deux couronnées aux Oscars en 1994) sont déterminés à se tailler une place. La réalisation impeccable de Jane Campion, seule femme lauréate d’une Palme d’or, et la musique prenante de Michael Nyman font de La leçon de piano un chef-d’œuvre intemporel.

8

Léolo, de Jean-Claude Lauzon (1992)

illico (abonnement requis), iTunes Store

En vedette : Ginette Reno (C’t’à ton tour, Laura Cadieux, Le secret de ma mère), Maxime Collin (Matusalem, Tirelire, combines & Cie) et Germain Houde (La Bolduc, la série Victor Lessard)

Il y en a eu, des mères marquantes dans l’histoire du cinéma québécois, mais celle-ci, interprétée par Ginette Reno, est probablement la plus maternelle d’entre toutes. Dans son premier rôle au grand écran, Reno impressionne par son naturel et son intensité, volant toutes les scènes où elle apparaît. Le réalisateur s’était fortement inspiré de sa propre mère pour créer ce second et dernier film de sa carrière, qui fut lancé cinq ans avant sa mort tragique. Mêlant son histoire familiale à son adaptation libre du célèbre roman L’avalée des avalés, de Réjean Ducharme, Lauzon a permis à notre cinéma de faire un pas de géant, d’éblouir les yeux des spectateurs du Festival de Cannes. Et lui, il a pu rêver d’une Palme d’or.

Laisser un commentaire

Désolée, mais Lady Bird n’est pas offert gratuitement sur tou.tv puisqu’il faut être abonné à L’Extra…

Répondre