CONCERTS / Messie beaucoup, M. Haendel !

Haendel fut accusé d’avoir profané les Écritures en créant, pour son Messie, une musique théâtrale qui n’est que jubilation et harmonie. Autour de Noël, cet oratorio, le plus joué du répertoire sacré, est une valeur sûre pour remplir les salles. Composée en 25 jours, l’œuvre, qui ne comporte ni dialogues chantés, ni narration, célèbre les mystères de la foi. Hallelujah !

Le Messie, par l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, à la salle J.-Antonio-Thompson, les 5 et 6 déc., 819 380-9797 ; par l’Orchestre symphonique de Montréal, à la basilique Notre-Dame, les 11 et 13 déc., 514 842-9951 ; par l’Orchestre du Centre national des Arts, à la salle Southam (CNA), à Ottawa, les 14 et 15 déc., 613 755-1111 ; par l’Ensemble Telemann, à l’église Saint-Joachim, à Pointe-Claire, le 17 déc., et à l’Église Unie St-James, à Montréal, le 18 déc., 514 790-1245.

Laisser un commentaire