Agenda culturel

Les nouveaux albums de Koriass, Elisapie, Safia Nolin et Alanis Obomsawin, le troisième spectacle d’André Sauvé, un film sur Pauline Julien et quelques autres suggestions.

Photo : Olivier Robitaille

Le journal intime de Koriass

Koriass revient de loin. Aux prises avec des problèmes personnels qui l’ont obligé à se retirer de la scène l’an dernier, le rappeur replonge dans ses tourments avec humilité sur son cinquième album, La nuit des longs couteaux. De la percutante ouverture « J-3000 », qui fait allusion au centre des troubles psychotiques de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, à la puissante conclusion « Bref », une lettre destinée à ses filles, l’auteur-compositeur-interprète de 34 ans se fait sincère et vulnérable, se permettant au passage quelques chansons plus légères qui viennent rompre l’ambiance dramatique de la proposition. Sortie le 14 septembre. (Olivier Boisvert-Magnen)

* * *

Elisapie (Photo : LePigeon)

Automne musical au féminin

Les femmes ont la part belle cet automne pour la rentrée musicale. On pose notre loupe sur trois d’entre elles, des créatrices qui se rejoignent par le caractère intimiste de leur proposition.

Elisapie fait partie de celles qui sont capables de changer la douleur en beauté. Elle le prouve avec The Ballad of the Runaway Girl, un album lumineux et relativement up tempo. Son timbre de voix si doux s’allie merveilleusement aux arrangements luxuriants et aux insertions de saxophone, notamment. 14 septembre.

Sacrée révélation de l’année au Gala de l’ADISQ en 2016, puis interprète féminine de l’année en 2017, Safia Nolin a encaissé les contrecoups de sa soudaine notoriété en masquant sa peine dans les éclats de rire. Un an plus tard, la voilà qui se raconte à visage découvert sur Dans le noir, un album chargé à bloc, presque brutal, mais toujours présenté avec cette mélancolie dans la voix qui la rend unique. Bouleversant. 5 octobre.

Connue comme l’une des plus grandes réalisatrices autochtones du monde, Alanis Obomsawin a commencé à chanter avant même de consacrer sa vie aux films documentaires. Sur Lady Bush, un disque lancé de façon artisanale en 1988 et réédité par Constellation Records, l’artiste abénaquise se fait chanteuse et brièvement conteuse pour devenir un trait d’union entre les peuples. En concert le 28 septembre au Monument-National. (Catherine Genest)

* * *

André Sauvé (Photo : D.R.)

Prendre le détour

« L’existentiel et le commun, le fondamental et le banal. » C’est la prémisse sur laquelle André Sauvé a bâti son troisième spectacle, intitulé Ça, 10 ans après son premier spectacle solo. L’humoriste verbomoteur y offrira ses réflexions sur ce qui est intangible, sur les aléas de la vie et les détours qui nous mènent vers des chemins inattendus, en retraçant son long parcours et ses cinquante-six métiers (ou presque). Et fini les angoisses : l’auteur affirme que son écriture a évolué au fil des années et que ses textes se veulent désormais un regard plus paisible sur la vie. En spectacle partout au Québec. Dates à andresauve.com. (Valérie Thérien)

* * *

Sur votre écran

Fan fini

Dans ces courtes vidéos fort plaisantes, des personnalités, dont Xavier Dolan et Antoine Pilon, s’affrontent dans un jeu-questionnaire afin de déterminer qui est le plus grand amateur d’œuvres ou d’artistes tels Harry Potter, Céline Dion ou FriendsÀ noovo.ca.

L’affaire Gianni Versace : American Crime Story

Plusieurs séries de la chaîne américaine FX sont diffusées en français sur MAX cet automne. Après avoir exploré le procès d’O.J. Simpson, la série dramatique American Crime Story se penche sur le meurtre du fameux designer italien. Penélope Cruz et Ricky Martin sont de la distribution. À compter du 24 septembre sur MAX.

Un vrai selfie (Photo : D.R.)

Un vrai selfie

Inspiré par la série norvégienne True Selfie, ce documentaire de 10 épisodes suit l’évolution de huit jeunes adultes qui prennent part à une psychothérapie pour des problèmes d’anxiété et de dépression. Ils se dévoilent à nous par le truchement d’un journal intime sous forme vidéo. À compter du 19 septembre sur Unis TV. (V.T.)

* * *

Pauline Julien (Photo : Ronald Desmarais)

« Je crois que le peuple québécois devient conscient de ses droits, de ses pouvoirs et de ses possibilités d’action. »

— Pauline Julien, interviewée en 1970. L’icône de la chanson québécoise est l’objet du documentaire Pauline Julien : Intime et politique, de Pascale Ferland, à l’affiche à compter du 21 septembre.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie