Dave Douglas – Greenleaf Portable Series

La Greenleaf Portable Series (GPS), du trompettiste Dave Douglas est un laboratoire pour le bouillonnant musicien. Mais c’est aussi le retour d’une tradition jazzistique perdue : celle d’albums courts, enregistrés rapidement et servant à tester des idées.

La Greenleaf Portable Series (GPS), du trompettiste Dave Douglas (un ensemble de trois disques d’une trentaine de minutes chacun téléchargeables), est un laboratoire pour le bouillonnant musicien. Mais c’est aussi le retour d’une tradition jazzistique perdue : celle d’albums courts, enregistrés rapidement et servant à tester des idées.

La série GPS, c’est :

GPS V1 — Rare Metals : Le plus accessible du lot, enregistré avec le quintette de cuivres Brass Ecstasy.

GPS V2 — Orange Afternoons : Du jazz plus traditionnel, avec Ravi Coltrane au saxophone.

GPS V3 — Bad Mango : Avec So Percussion — quatre percussionnistes aux tendances expérimentales —, le trompettiste défriche des territoires surprenants.

Dans les années 1950 et 1960, les grands du jazz enfilaient les albums et fixaient sur disque l’état de leurs recherches et expérimentations. Ce sont les essais comme Milestones qui ont permis à Miles Davis d’arriver à Kind of Blue. La fin du vinyle et la frilosité des maisons de disques auront sonné le glas de cette façon de faire.

Mais Dave Douglas a sa propre étiquette, Greenleaf. Il mène donc sa carrière comme il l’entend et avec autant de créativité que sa musique. Les nouvelles technologies et la fin de l’omnipotence des maisons de disques bouleversent les planètes pop et rock depuis quelque temps déjà. Il est réjouissant de voir que les esprits créatifs du jazz en profitent aussi.

Téléchargeables pour cinq ou sept dollars, selon la qualité de fichiers choisie, à greenleafmusic.com

Laisser un commentaire