Des façons d’explorer la gastronomie et le terroir québécois

Route des cidres, Route des fromages fins, Circuit du Paysan, Tortillard gourmand… Les circuits et les initiatives ne manquent pas pour faire découvrir aux gourmands les trésors des producteurs québécois. Survol.

tortillard
Photo : Le Tortillard gourmand

Un tortillard gourmand sur quatre roues

Pour la deuxième année, le Tortillard gourmand de Lanaudière prend la route. À bord de ce minibus épicurien, jusqu’à 10 personnes se laissent guider de ferme en ferme avant de faire un saut dans un vignoble et de participer à un atelier culinaire. Chaque itinéraire a sa thématique (foie gras, agneau, courge ou plats végétariens), tandis que les « virées hors série » comprennent un souper et un concert au Festival de Lanaudière (notamment avec Yannick Nézet-Séguin).

Les fins de semaine, du 20 juin au 18 oct. ; 169 $, et de 220 $ à 240 $ pour les virées hors série

xxxxxx

ortie
Feuilles d’ortie – Photo : Pixabay.com

L’herboristerie gastronomique au fil de l’eau

Herboriste de formation, Claude Girard, chef de l’auberge Le Baluchon, à Saint-Paulin (Mauricie), partage son savoir au cours d’excursions en ponton sur la rivière du Loup, avec escales en forêt. Pendant plus de deux heures, il grappille feuilles d’ortie (excellentes en salade), panais sauvage (aux fleurs goûteuses) et autres pousses de sarriette et de mélilot, qu’il intègre à un plat à déguster à la fin de la visite.

De juin à septembre ; à partir de 22 $

xxxxxxxxx

tour-table
Photo : Tours de la Table

Safaris culinaires pas bêtes

Depuis 2012, les Tours de la Table proposent de découvrir la vitalité gastronomique montréalaise avec une touche d’originalité. Les circuits (à pied, à vélo ou en voiture) permettent de savourer, notamment, les tapas du Montréal ibérique ou les petits en-cas des popotes roulantes.

À partir de 75 $xxxx

cidre-pomme
Pommes à cidre – Photo : Mnemosyne3/Wikimedia Commons

Routes des vins… et des cidres

Mieux cotés d’année en année, les vins québécois prennent du galon. Des itinéraires permettent de les faire rouler en bouche et de serrer la pince des producteurs, voire de visiter une partie de leur domaine de la Montérégie (23 vignobles, maroutedesvins.com), des Cantons-de-l’Est (7 vignobles, routedesvinsdelestrie.com) ou de la sous-région de Brome-Missisquoi, qui compte 18 producteurs, dont ceux de Dunham, berceau québécois de la viticulture (laroutedesvins.ca). La Route des cidres (12 cidreries, maroutedescidres.com) chevauche ou côtoie plusieurs tronçons des itinéraires viticoles montérégiens. On peut déguster les meilleurs cidres de glace du monde en parcourant ceux des Cantons-de-l’Est et d’autres régions québécoises (cidreduquebec.com).

 

xxxxxx

fromages-pixabay
Photo : Pixabay.com

Route des fromages fins du Québec

En quelques décennies, les fromages québécois ont conquis le palais des gourmets au Québec, mais aussi en Amérique du Nord et en Europe. Dans la foulée des itinéraires précédents, la Route des fromages fins passe par 110 maîtres fromagers, où on savoure la fine fleur de leurs chèvres, bleus, tommes et autres délices goûteux.

xxxxxx

the
Photo : Wikimedia Commons

L’heure du thé

Refuge des loyalistes, les Cantons-de-l’Est gardent un certain attachement aux traditions britanniques. À preuve, la Route des thés à l’anglaise relie quatre lieux patrimoniaux où l’on sert le Cream Tea ou le High Tea, accompagnés de scones et sandwichs aux concombres.

xxxxx

circuit-gourmand
Photo : Circuit gourmand

L’inusité terroir nord-côtier

La sauce d’airelles vigne d’Ida et la chaudrée de mactres de Stimpson, vous connaissez ? Et le beurre de chicouté ou le chocolat au fromage ? Tout cela figure dans l’étonnant Circuit gourmand de la Côte-Nord, également ponctué d’un restaurant en forme de casier à homard (le Casse-croûte du Pêcheur, à Sept-Îles) et d’une très grande table, Le William, de l’Hôtel Tadoussac, 4 étoiles CAA 2015.

xxxxxx

circuit
Photo : Circuit du paysan

Tous les chemins mènent au terroir québécois

Au Québec, ces dernières années, les parcours agrotouristiques se sont multipliés, témoins d’un engouement certain pour la découverte gourmande des régions, parallèlement à celle de leurs attraits naturels et historiques. À la classique Route des saveurs de Charlevoix, dont plusieurs producteurs bénéficient de l’appellation « Certifié Terroir de Charlevoix », se sont ajoutés le Chemin du Terroir des Laurentides et le Circuit du Paysan de Montérégie. On trouve de semblables parcours en Abitibi-Témiscamingue (gouteznotreregion.ca) et dans la région de Québec (parcoursgourmand.com), en Outaouais (parcoursoutaouaisgourmet.com) et dans Lanaudière (goutezlanaudiere.com). Pour d’autres idées, consultez la liste des 400 établissements certifiés Terroir et Saveurs par l’Association de l’agrotourisme et du tourisme gourmand du Québec.