Des spectacles à la carte

Avec sa filiale 45 Degrees, le Cirque du Soleil répond à des demandes spéciales de clients.

Le site du souper-spectacle Joyà à Riviera Maya, au Mexique. (Photo: Vidanta © Cirsque du Soleil)
Le site du souper-spectacle Joyà, monté par 45 Degrees, à Riviera Maya, au Mexique. (Photo: Vidanta © Cirque du Soleil)

Dans une salle de conférences du siège social du Cirque du Soleil, à Montréal, une vingtaine de personnes, dont une demi-douzaine de Trifluviens, assistent au dévoilement du spectacle hommage au chanteur Robert Charlebois, qui sera présenté à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières à partir du 13 juillet. Concocté par 45 Degrees, la division des événements spéciaux du Cirque du Soleil, le spectacle a intérêt à leur plaire : c’est aux représentants de la Corporation des événements de Trois-Rivières qu’incombera la responsabilité d’en faire la promotion et de remplir la salle. Tableau par tableau, le concepteur Jean-Guy Legault raconte les péripéties de Lindberg, le person­nage central inspiré de la chanson de Charlebois, qui tente d’être catapulté dans l’espace.

45 Degrees a été chargé de créer un spectacle hommage au chanteur Robert Charlebois, à Trois-Rivières. (Photo: BeaudinDesign)
45 Degrees a été chargé de créer un spectacle hommage au chanteur Robert Charlebois, à Trois-Rivières. (Photo: Ronald Labelle)

«Nous créons des spectacles en réponse à une commande particulière d’un client», explique Yasmine Khalil, présidente de 45 Degrees. Une entreprise qui lance un produit, un promoteur qui offre un souper-spectacle à ses vacanciers ou une manifestation sportive qui veut en mettre plein la vue, le client fixe les paramètres. «Le spectacle sera divertissant, mais il livrera le message que le client veut livrer à l’auditoire», explique-t-elle.

Le client doit disposer d’un budget d’au moins 350 000 dollars pour faire appel à 45 Degrees. Et c’est lui qui assume le risque financier. La filiale décline 90 % des demandes sur les 1 500 non sollicitées qu’elle reçoit chaque année. Et elle a beaucoup de pain sur la planche. Le souper-spectacle Joyà, présenté à Riviera Maya depuis 2014 par le groupe hôtelier Vidanta, a créé «beaucoup, beaucoup de demandes» de la part d’autres promoteurs, selon la présidente. Dubaï en accueillera un à compter de 2018, puis ce sera au tour d’Hawaï. Des discussions «très préliminaires» sont égale­ment en cours à Londres, au Brésil et ailleurs.

L’équipe travaille aussi à concevoir des parcs dans des Clubs Med (propriétés de Fosun) et des spectacles permanents avec le croisiériste européen MSC, tout en explorant ce qu’elle pourrait offrir aux enfants.

Avec ses revenus de 25 millions, 45 Degrees pèse encore peu dans l’ensemble du Cirque du Soleil. Yasmine Khalil vise cependant à les faire passer à 100 millions d’ici cinq ans.

Mitch Garber, président du conseil d’administration du Cirque du Soleil, confirme les ambitions du groupe. «45 Degrees est certainement l’une des voies de croissance importantes du Cirque du Soleil.»

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie