Domaine Forget : gâté par la nature

Depuis 36 ans déjà, le Festival du Domaine Forget contribue à décloisonner l’univers de la musique classique. Au programme cette année, entre autres : l’ensemble Constantinople et la soprano Suzie LeBlanc.

domaine-forget
Photo : Claude Letarte

Depuis 36 ans déjà, le Festival du Domaine Forget contribue à décloisonner l’univers de la musique classique.
Culture

Mis à part l’hommage à Oliver Jones, qui avait lieu le 12 juillet et qui s’inscrivait dans la populaire série jazz du Festival, on annonce une journée Arts sans frontières, une rencontre musique et arts visuels durant laquelle peintres et sculpteurs créeront en musique dans ce tableau vivant qu’est la côte de Charlevoix, avec en outre la participation de l’Orchestre symphonique de Québec (2 août).

« C’est notre façon à nous de souligner la vitalité des arts visuels dans la région », disait récemment le directeur artistique du Festival, Paul Fortin.

Pour ce qui est du versant classique proprement dit, ce dernier convie l’ensemble I Musici de Montréal (26 juillet), l’Orchestre Métropolitain dirigé par Yannick Nézet-Séguin (10 août) et l’ensemble Constantinople accompagné de la soprano Suzie LeBlanc (15 août), entre autres.

(Jusqu’au 24 août)