Don Juan lisse, lisse, lisse

Oh ! que les femmes semblent à leur aise, à peine tendues, et que les hommes ont l’air tarla sur cette photo de la nouvelle distribution de Don Juan. Si j’étais le photographe, j’essaierais la prochaine fois, en plus de décaper la face des artistes de la moindre ridule, de leur enlever le nez pour voir si ça ne serait pas plus esthétique… On reconnaît aisément le seul comédien de l’aventure : Normand Lévesque, à l’extrême-gauche, lui aussi passé au raboteur du logiciel de retouche de photos, mais gardant tout de même une expression humaine.

Reprend du service, pour dix représentations à Montréal de la comédie musicale de Félix Gray, le couple javellisé Jean-François Breau/Marie-Ève Janvier, entouré de cinq nouveaux interprètes : Lévesque donc, et Natasha St-Pier, Jonathan Roy, Étienne Drapeau et Amélie B. Simard.  J’ai vu le spectacle en 2004 ; je n’y retournerai pas.

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, à Montréal, du 2 au 12 février. 514 842-2112.

Laisser un commentaire