Duos improbables, mais fort agréables

Pascale Bussières et Robert Charlebois, Jean Lapointe et Marie-Élaine Thibert, Albert Millaire et Sylvie Tremblay s’accouplent pour une bonne cause. Les profits de la vente de l’album Les duos improbables, qui paraît aujourd’hui [le 8 mai], seront remis à l’organisme Les impatients, qui vient en aide aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale en leur offrant des ateliers de création (dessin, peinture, musique) animés par un artiste thérapeute professionnel.

Alain Labonté, bénévole de la première heure pour Les impatients (on lui doit l’idée des coffrets de lettres, Mille mots d’amour), par ailleurs parolier et patron d’une boîte de communications, et Marie-Christine Champagne, des disques La Tribu, ont réuni en paires saugrenues, autour de chansons d’amour connues comme Barabbas, des artistes aussi désassortis que Michel Louvain et Ariane Moffatt (« J’ai ta main »), Louis Champagne et Marie-Jo Thério (« Quand on est en amour »), Ingrid St-Pierre et Les Denis Drolet (« Le sable et la mer »). Le résultat ? Droit au cœur.

Le duo le plus émouvant est celui que forment Andrée Lachapelle et Stéphane Archambault (Mes aïeux) : ils enchantent le poème de Louis Aragon, mis en musique par Georges Brassens – « Il n’y a pas d’amour heureux ». Écoutez-moi ça. Vous y serez encore demain.