Émile Gaudreault – De père en flic

 

 

Vu l’extraordinaire succès de Bon Cop, Bad Cop, en 2006, on pouvait s’attendre à ce que d’autres comédies policières produites au Québec fassent leur apparition sur nos écrans. Le nouveau film d’Émile Gaudreault, De père en flic, se situe dans ce courant. Comme dans le film d’Érik Canuel, on y suit l’enquête de deux policiers apparemment incompatibles. Père (Michel Côté) et fils (Louis-José Houde) doivent néanmoins unir leurs forces pour retrouver un collègue enlevé par des motards.

Émile Gaudreault a une longue expérience de la comédie, puisqu’il a fait partie du Groupe sanguin, a coscénarisé Louis 19: Le roi des ondes et a porté à l’écran la pièce Mambo italiano. Il perçoit De père en flic comme un film rassembleur et espère s’adresser à « la population du Québec dans sa totalité ». Pour lui, une bonne comédie est « un film qui transporte, qui étonne, qui touche, qui fait réfléchir, qui fait rire, qui fait rire et qui fait rire encore ».

Impossible pour le réalisateur de De père en flic d’établir la liste de ses cinq comédies préférées, tant ses goûts sont éclatés. Dans son palmarès, on trouve, en vrac, l’œuvre de Woody Allen et Fargo, des frères Coen, le très déjanté Borat et Femmes au bord de la crise de nerfs, de Pedro Almodóvar, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain et même Polyester, inoubliable film en odorama de John Waters. Grattez et respirez. Une odeur de pizza, de colle, de… La cinémathèque comique d’Émile Gaudreault comprend aussi deux films québécois, Le déclin de l’empire américain et Au clair de la lune.

 

Les plus populaires