Les lectures de… Nathalie Bondil

Directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal

Photo : Studio SPG Le Pigeon

La part d’ange en nous : Histoire de la violence et de son déclin, de Steven Pinker

Un pavé de 900 pages pour clouer le bec aux éternels ronchons. À la croisée de la psychologie et de l’histoire, ce récit magistral démontre — nombreuses preuves à l’appui — le déclin de la violence pour redonner confiance en notre aventure commune. (Les Arènes)

L’invention de la nature : Les aventures d’Alexander von Humboldt, d’Andrea Wulf

Une fascinante biographie de cet illustre naturaliste, géographe et explorateur, trop oublié de nos jours, alors que tant de mers, de cours d’eau et de montagnes ont été baptisés en son nom… jusque sur la Lune ! Aventurier intrépide, scientifique rigoureux et humaniste optimiste, ce citoyen du monde rayonna sur de nombreux continents. (Noir sur Blanc)

Bienvenue dans le siècle de la diversité : La nouvelle carte culturelle du monde, de Jean-Louis Roy

Le sujet me passionne dans la perspective des expositions de notre nouvelle aile des cultures du monde et du vivre-ensemble Stéphan Crétier et Stéphany Maillery, qui ouvrira dans moins d’un an, et dont les œuvres encourageront, entre autres, le dialogue interculturel par l’art. C’est un livre synthétique et pertinent qui fait le point sur les basculements du monde actuel et ses immenses occasions à saisir. (Stanké)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

J’ai hâte que Mme Bondil – que je considere comme un trésor national – écrive sa propre autobiographie. Ce sera sûrement un livre fascinant!