Espagne : le jeu vidéo de la discorde

Toro, un jeu vidéo permettant de se glisser dans la peau d’un matador, ravive les tensions entre les pro et les anticorridas en Espagne.

jeu-video

Toro, un jeu vidéo permettant de se glisser dans la peau d’un matador, ravive les tensions entre les pro et les anticorridas en Espagne.

Au cœur du débat ? La glorification de la maltraitance animale et l’ancrage culturel d’une pratique de moins en moins populaire au pays : à peine 10 % des Espagnols assistent aux corridas.

Que ce jeu vidéo — que personne n’a encore vu — suscite une telle polémique n’étonne pas Frédéric Saumade, spécialiste des cultures tauromachiques à l’Université d’Aix–Marseille. « Les jeux d’arène ont toujours soulevé la controverse », dit-il. Mais en ce moment, les camps se radicalisent. « Des militants de la cause animale voudraient même empêcher le simple fait de parler en public de la corrida. »

Malgré une pétition signée par plus de 60 000 Espagnols, le géant Microsoft — qui s’occupe de la commercialisation — a confirmé que le jeu vidéo sortira en avril ou en mai. Quant aux concepteurs, ils ont précisé que ce jeu permettra aussi de diriger le taureau et… d’encorner le toréro !

Dans la même catégorie