Fabuleux champignons

Passionné de mycologie ? Ces nouvelles sauront piquer votre curiosité. 

Photo : Alison Pollack / @marin_mushroom

Ils sont tellement petits qu’on ne remarque même pas leur présence. Pourtant, ils tapissent les forêts à la suite de chaque ondée. L’Américaine Alison Pollack, une consultante en environnement retraitée, s’est donné comme mission de révéler la beauté des minuscules champignons et myxomycètes (ces micro-organismes qui s’unissent en une forme gélatineuse et mobile) en traînant une loupe et un appareil photo lors de ses randonnées dans le nord de la Californie. Après avoir scruté le sol et le bois en décomposition pour dénicher de beaux spécimens, comme cette Willkommlangea reticulata, elle utilise diverses techniques de macrophotographie pour les immortaliser.

***

Champignons magiques

Utiliser des champignons dans la construction de bâtiments ? Ce n’est pas fou du tout, constatent des chercheurs du SEREX, un centre collégial de transfert de technologie affilié au Cégep de Rimouski et au Centre matapédien d’études collégiales. Ces scientifiques élaborent des mycomatériaux, c’est-à-dire des matériaux constitués de champignons et d’écorces de résineux, qui pourraient notamment être utilisés comme emballages, panneaux d’isolation acoustique et panneaux structurants pour la construction. « En se développant, les champignons forment un réseau dense à travers les écorces, explique le chercheur Mounir Chaouch. Et le mycélium — la partie végétative du champignon — agit comme une colle naturelle, ce qui évite l’utilisation de colle synthétique. » Le SEREX travaille aussi à la fabrication d’isolants en vrac à base de fibre de bois, dont la performance est comparable à celle de la fibre de cellulose, voire meilleure !

Une présentation de unpointcinq, média de l’action climatique au Québec