Fatoumata Diawara – Fatou

Douceurs et douleurs s’entrelacent dans cette première et belle offrande de Fatoumata Diawara.

Douceurs et douleurs s’entrelacent dans cette première et belle offrande de Fatoumata Diawara.

Aussi racée que la sorcière Karaba, qu’elle a incarnée des centaines de fois sur les planches, cette vedette du cinéma africain, choriste de la grande Oumou Sangaré, s’est finalement décidée à se jeter à l’eau, accrochée à sa guitare, les yeux fermés bien dur, avec 12 chansons dont elle signe paroles et musiques.

On est à peine surpris du calibre et de la diversité des musiciens qui défilent ici en petit comité, préservant chaque fois l’univers intimiste de Fatou. Mais on peut parler d’un véritable magnétisme, en tout cas, cette nouvelle héroïne malienne ayant déjà envoûté Herbie Hancock ainsi que les musiciens de Blur et des Red Hot Chili Peppers, de Fela Kuti et de Led Zeppelin (John Paul Jones vient jouer de la basse dans « Sonkolon »).

Les textes, soigneusement traduits dans la pochette, abordent les déboires et les difficultés de la vie dans le Sahel — l’amour et l’excision, l’identité et le pouvoir —, de manière directe et toujours touchante. Farouche et pleine de talent, cette artiste symbolise l’émancipation et l’intelligence de la femme africaine.

FATOUMATA DIAWARA / FATOU World Circuit / Warner

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie