Finley l’incomparable

MÉLODIES DE MAURICE RAVEL. Gerald Finley, baryton ; Julius Drake, piano. / Hyperion CDA 67728.

MÉLODIES DE MAURICE RAVEL

« Ronsard à son âme » de Maurice Ravel, par Gerald Finley et Julius Drake

Un véritable trésor national, ce chanteur né à Montréal en 1960. Gerald Finley, l’un des meilleurs barytons de l’heure, est aussi un artiste exceptionnel. Chacune de ses apparitions est un éblouissement, et beaucoup de ses enregistrements font autorité, dont ceux des mélodies des compositeurs américains Samuel Barber et Charles Ives, parus sous l’étiquette Hyperion. Ce disque est déjà un incontournable. Les mélodies de Maurice Ravel sont, en effet, rarement enregistrées. De plus, Finley, accompagné au piano comme d’habitude par le formidable Julius Drake, y conjugue intelligence musicale et élégance.

La voix est belle, on le savait. Mais on reste pantois devant tant de nuances expressives, ces changements de timbre qui épousent le sens des paroles, une diction impeccable qui fait apprécier d’autant la subtilité des interprétations. De l’ironie poétique des Histoires naturelles au climat sombre d’Un grand sommeil noir en passant par les fanfaronnades hispanisantes de Don Quichotte à Dulcinée et la saveur des mélodies populaires et folkloriques, Gerald Finley fait la preuve par neuf mélodies que la perfection existe.