Gilles Carle, le cinéaste

Le réalisateur Gilles Carle est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, après une longue lutte contre la maladie de Parkinson. Voici quatre de ses films et courts métrages qui témoignent de son grand talent.

Le cinéaste Gilles Carle et sa conjointe Chloé Sainte-Marie / Photo : Andre Forg
Photo : Andre Forget / PC

La vie heureuse de Léopold Z

Tourné dans la quasi-clandestinité, le film devait être un documentaire sur le déneigement à Montréal. Il s’est transformé en long-métrage de fiction, le premier de Gilles Carle.

Récipiendaire du Grand Prix du cinéma canadien.

L’ âge de la machine

Court métrage de 1978, L’âge de la machine raconte le voyage d’un policier à Senneterre, en Abitibi, à la veille de Noël.

Patinoire

Dans ce court métrage de 1963, le cinéaste explore les plaisirs qu’offre une patinoire.

Dimanche d’Amérique

Documentaire de 1961 sur l’immigration italienne au Québec.

Les plus populaires