Huit femmes et un homme

Dans la revue Elles, Martine Pothier personnifie huit chanteuses: de Julie Andrews à Dalida, en passant par Édith Piaf, Liza Minnelli et Diane Dufresne. Changement de registre avec Alexander Gavrylyuk qui honore le Concerto pour piano no 2 de Prokofiev.

Elles

REVUE MUSICALE / HUIT FEMMES

«Je suis toutes les femmes /Je chante, je danse, tout un programme.» Martine Pothier ne sait pas cloner les voix aussi parfaitement que Claudine Mercier et Véronic Dicaire, mais la chanteuse danseuse, la quarantaine épanouie, réussit à évoquer l’univers et les particularités de huit artistes aussi différentes que Marilyn Monroe et Alys Robi, Dalida et Diane Dufresne, Édith Piaf et Liza Minnelli, Madonna et Julie Andrews. Comme elle puise dans le répertoire le plus connu des femmes qu’elle personnifie, il n’est pas rare que le public chante avec elle.

Elles, la revue qu’elle a conçue et mise en scène, n’a pas les moyens de ses ambitions, mais Georges Perec disait que plus il y a de contraintes, plus il y a de liberté. Il y a donc beaucoup de liberté dans le spectacle.

Elles, Le Balcon, café-théâtre, dans le Vieux-Montréal, les mercredi et vendredi jusqu’à la fin août, 514 528-9766.

www.lebalcon.ca

www.myspace.com/revueelles


MUSIQUE / DEUX UKRAINIENS, UN CONCERTO

PROKOFIEV. Pas de veine, Sergueï Prokofiev est décédé le même jour que Staline. Disons que sa mort a été un rien éclipsée. Comme celle de Farrah Fawcett qui a eu la mauvaise idée de partir le même jour (le 25 juin dernier) que Michael Jackson et celle de Cocteau, en 1963, en allé quelques heures après Piaf. Ce qui n’a pas empêché Prokofiev de laisser une œuvre symphonique inégale, mais un monument pianistique.

GAVRYLYUK. Né en Ukraine comme Prokofiev, Alexander Gavrylyuk – 25 ans à peine, et déjà la maîtrise des nuances et une imagination sonore –  s’approprie le Concerto no 2, œuvre complexe écrite en 1912-1913, retouchée en 1923, créée par le compositeur lui-même. Le pianiste est l’invité de l’Orchestre symphonique de Québec qui, en 2007, l’accueillait pour la première fois en Amérique du Nord, avec Tchaïkovski sous les doigts.

Salle Louis-Fréchette (Grand Théâtre de Québec), les 9 et 10 sept., 418 643-8486.  

www.osq.org

www.miamipianofest.com/artists/gavr.htm

Les plus populaires