Ingrid St-Pierre – Ma petite mam’zelle de chemin

Elle se réclame de Richard Desjardins dans une chanson-cadeau pour son papa, mais on devine chez cette auteure-compositrice douée le profil d’une Lynda Lemay, en plus câline et plus craquante.

Le fait est qu’Ingrid St-Pierre est venue de nulle part pour aller se loger droit dans le peloton de tête des meilleures ventes en français. Avec sa fantaisie gratuite, ses mélodies caressantes et ses textes futiles mais toujours délicats, en voici une qui a instantanément trouvé son public, et c’est très bien ainsi.

Dénué de prétention, son premier opus est un bouquet de fraîcheur, une petite robe d’été, une broderie réussie dans laquelle l’humour et la tendresse s’entremêlent sans cesse. Autoportrait d’une fille vulnérable et gauche, dans un univers dépouillé de berceuses en voix de tête sur piano « aqueux ». Ça commence par « Mercure au chrome et p’tits pansements » : égratignures, maladresses, une chanson qui donne le ton. Adorable ou agaçant, c’est selon…

INGRID ST-PIERRE / MA PETITE MAM’ZELLE DE CHEMIN / La Tribu/Select

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie