Le plus grand musée à ciel ouvert au monde

La nouvelle Mecque de l’art contemporain allie œuvres monumentales et réserve naturelle. Dix ans après son ouverture, le musée Inhotim est en plein essor.

Infos
Fermer
Plein écran

      Pour assouvir sa passion pour l’art contemporain, l’homme d’affaires brésilien Bernardo Paz a créé Inhotim, le plus grand musée à ciel ouvert du monde. Situé à Brumadinho, à six heures de route de l’effervescente Rio, Inhotim accueille chaque année près d’un demi-million de curieux venus découvrir un lieu où l’art et la nature vibrent à l’unisson.

      Installé dans une vaste réserve naturelle d’un millier d’hectares, le musée en plein air occupe plus de 110 hectares, l’équivalent de 200 terrains de football. On y trouve 23 œuvres monumentales, 20 galeries d’art intérieures et un amalgame étonnant de sculptures, de peintures, de photographies et de vidéos, issues des années 1960 à aujourd’hui. Visiter tout le musée nécessite plus d’une journée, et son expansion est loin d’être terminée. Paz prévoit ouvrir un hôtel de 100 chambres à quelques pas de cette nouvelle Mecque de l’art contemporain, ouverte au public depuis 2006.

      Au cours des dernières années, le magnat du fer a vu sa fortune touchée par la baisse du prix des métaux, mais ses idées de grandeur ne semblent pas avoir de limites. Il prétend même que tous les grands artistes contemporains auront un jour une œuvre exposée à Inhotim.

      Les commentaires sont fermés.

      Le plus grand musée à ciel ouvert du monde !
      C’est bien relatif. Un musée, c’est l’Histoire.

      Il y a des Pays, il y a des endroits…
      des endroits où même des gens y vivent depuis des millénaires et qui regorgent de vestiges historiques.

      La Syrie est (ou était) l’un d’eux.
      L’un des endroits précis qui peut être considéré comme étant l’un des plus grands musées à ciel ouvert du monde, c’est (c’était) Palmyre, en Syrie.

      Je vous invite à écouter la période de question du discours de Mme Asma al-Assad lors de son passage à L’Académie Diplomatique Internationale (ADI) de Paris en 2010.
      https://www.youtube.com/watch?v=f7bSsvnykG8

      Il faut bien écouter la première réponse de Mme Assad disant que « la Syrie est un musée à ciel ouvert », entre autres à Palmyre.

      C’était en 2010.
      Personne ne se doutait que des sauvages innommables allaient détruire une partie de ce patrimoine mondiale.

      Cette vidéo est la partie 4 de cette rencontre qui eut lieu à Paris en 2010.
      Les 3 autres parties sont aussi disponibles pour l’écoute complète de cette rencontre notable.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      Les plus populaires