J’aime Les Trois Accords qui aiment ma grand-mère

On sourit ? Oui. On hoche de la tête en rythme ? Oui. On chante à tue-tête dans sa cuisine ? Ho que oui. Ça arbore un titre impossible ? J’aime ta grand-mère.  Plus de doute, c’est bien un nouvel album des Trois Accords.

(Par souci d’économie, appelons-les « les 3A »)

Vous êtes de ceux qui résistez encore aux 3A sous prétexte que leurs paroles, « c’est n’importe quoi » ? Question de point de vue. Considérant que quelqu’un a déjà écrit et chanté sérieusement « On prend la terre pour une poubelle / Maudit bordel », je préfère encore me faire chanter ce genre de n’importe quoi :

J’envie tous les enfants
Bedonnants
Qui ne font pas d’exercice
Je rêve d’être une seule fois
Avec toi
Sans avoir mal aux cuisses

Ne rien faire ensemble serait suffisant
J’aimerais tant t’entendre et voir ton nez en même temps

– « Exercice »

Suivant le chemin inverse de celui qu’emprunte Damien Robitaille (vous avez réussi à écouter son nouvel album au complet, vous ?), les 3A semblent faire de plus en plus de musique et de moins en moins de blagues. Et ça leur va très bien ! Il reste encore des moments très drôles, mais le comique est plus souvent réparti sur l’ensemble qu’imposé à chaque phrase. Au point où ils y vont même d’un duo avec Renée Martel que rien n’empêche de prendre au sérieux (« Sur le bord du lac »).

Musicalement, on trouve un peu de tout sur J’aime ta grand-mère : du kitch absolu (« Son visage était parfait »), du new wave à la Indochine (« Bamboula »), des montées à la Arcade Fire (« Exercice  »), des sonorités à la Vampire Weekend (l’excellente « Les amoureux qui s’aiment ») et du typiquement 3A (« Je me touche dans le parc »).

Avec un groupe qui ne connaît pas encore bien son son et ses balises, ce genre de virevoltes stylistiques pourrait donner un album incohérent. Mais ici, le tout est tenu ensemble par l’expérience du groupe et par l’incroyable caméléon qu’est le chanteur Simon Proulx. On peut lui faire chanter n’importe quoi, il trouve toujours le bon ton.

Si vous êtes de ceux qui croient que Les Trois Accords, ça va finir par s’épuiser, vous devrez malheureusement attendre encore. J’aime ta grand-mère est le disque d’un groupe qui continue à grandir et qui va très certainement se trouver un public enthousiaste. Encore une fois.

Les trois accords / J’aime ta grand-mère / La tribu

Laisser un commentaire