Joss Stone : le monde est Stone

Enregistré en six jours au cœur de Nashville, ce cinquième album de la Britannique Joss Stone marque un nouveau revirement dans sa carrière chaotique.

Enregistré en six jours au cœur de Nashville, ce cinquième album de la Britannique Joss Stone marque un nouveau revirement dans sa carrière chaotique. Après avoir plaqué EMI, au terme d’une relation tumultueuse, l’enfant prodige (gagnante du concours de la BBC à 14 ans, en 2001) déclare son indépendance et fonde, farouche, sa propre étiquette, Stoned Records.

Elle signe la totalité des chansons, la plupart avec Dave Stewart, Monsieur Eurythmics lui-même, qui assure la réalisation avec elle. Si on reconnaît la griffe du vieux routier dans « Last One to Know » et « Drive All Night », Joss nous prend aux tripes d’entrée de jeu avec son chant guttural et flamboyant dans « Newborn », une chanson de lendemain de veille dans laquelle elle n’est pas sans rappeler une certaine Janis…

Cette touche plus rock l’éloigne de ses expériences avec Raphael Saadiq dans le registre soul contemporain sophistiqué. Ici, tout est carré, urgent, charnel, hurlant. En fait-elle trop ? À vous de juger si le monde est Stone…

JOSS STONE / LP1 Stoned Records / Surfdogs