Jun Miyake

Le trompettiste japonais Jun Miyake et l’artiste d’avant-garde brésilien Arto Lindsay sont à l’origine de cet album, enregistré à Paris, à New York, à Tokyo et à Sofia. Cette oeuvre passerait facilement pour la bande originale inédite d’un film sur l’art : elle évoque, par bribes, Fellini, Almodóvar et des partitions inachevées de Lalo Schifrin. Miyake emprunte au passage les voix de quelques poètes fous, comme Arthur H ou Sanseverino, pour mieux nous entraîner vers des dérives auditives en territoires inconnus.

Laisser un commentaire