Kathleen Fortin chante Monique Leyrac et lit Nancy Huston

Rousse aux yeux pers, bien d’aplomb sur ses jambes, aussi à l’aise dans des rôles qui cravachent que caressent, Kathleen Fortin (Des-Neiges Verrette dans Belles-Sœurs, Madame Thénardier dans Les misérables, Mama Morton dans Chicago, Cynthia dans Les invincibles…) fleurit le « joli mois de mai » de sa présence, et deux fois plutôt qu’une.

Photo : Patrick Jougla

Avec sa voix qui traverse la forêt et nous emmène au bord de la mer, elle chante un soir seulement, et intégralement, le disque Leyrac chante Vigneault-Léveillée. Je connais par cœur les 10 chansons (« Par un chemin de prairie », « Il en est passé », « Je viendrai mourir », « Les hirondelles », « L’hiver », etc.) de ce disque paru en 1963. Anecdote : la nuit de Noël de cette année-là – je m’en allais vers mes 12 ans et vers ma puberté ! –, mon père m’offrit mon premier « long jeu », qui était aussi le premier de Monique Leyrac, chanteuse inoubliable.

Invitée de Monique Giroux pour la série Monique fait une scène avec… enregistrée devant public, Kathleen Fortin se produit à L’Astral le 7 mai. Désolé, il semble qu’il n’y ait plus de place. Vous vous reprendrez lors de la diffusion sur Espace Musique le 27 mai.

Pour vous faire patienter jusque-là, Kathleen Fortin lira des extraits des Variations Goldberg, de Nancy Huston (auteure de L’empreinte de l’ange, Instruments des ténèbres et Lignes de faille) au Studio littéraire, le 14 mai. Ce tête-à-tête entre un texte et une comédienne et, bien sûr, le public, nous arrache au quotidien et nous ramène à l’essence même de la littérature, voire du théâtre. Cinquième Salle de la Place des Arts le 14 mai, 514 842-2112.

 

Laisser un commentaire