La France et son projet de «sites artistiques temporaires»

La Société nationale des chemins de fer français invite les créateurs de tous les horizons à s’approprier 16 lieux désaffectés appartenant à sa division immobilière. 

sncf1
Roquefort

Trouver une nouvelle raison d’être aux bâtiments désaffectés est l’un des grands défis auxquels doivent faire face les pays industrialisés.

La France est le théâtre d’une belle initiative en la matière alors que la Société nationale des chemins de fer français invite les créateurs de tous les horizons à s’approprier 16 lieux appartenant à sa division immobilière.

Anciens châteaux d’eau, halles à marchandises ou viaducs désertés, ces espaces en mal de vocation seront bientôt ouverts à des manifestations artistiques, sous le thème « Mieux vivre la ville », au terme d’un appel de projets (pdf) dont la tombée est le 27 septembre prochain. Un concept à importer de ce côté-ci de l’Atlantique ?

sncf3
Thionville
scnf2
Saint-Denis

 Photos : © Lionel Boulanger 2015