La grande expédition en Arctique, 1913-1918

Au début du 20e siècle, bien avant le GPS et les appareils de télécommunication, une équipe de marins, de scientifiques et d’interprètes a mis le cap vers l’Arctique. Une expédition historique qui a révélé un territoire inexploré et redessiné la carte du Canada.

L’expédition canadienne dans l’Arctique effectuée entre 1913 et 1918 est la première mission pluridisciplinaire menée dans cette région avant l’ère des communications modernes. À sa tête : Vilhjalmur Stefansson, un explorateur du Manitoba aux origines islandaises, dont l’intention initiale était d’explorer les terres vierges de la mer de Beaufort. Le gouvernement du Canada se « greffe » rapidement à l’expédition et en devient le commanditaire principal, en y ajoutant un vaste programme de recherche scientifique.

Le Karluk, principal navire de l’expédition, quitte le port de Victoria, en Colombie-Britannique, en juin 1913. Deux autres goélettes seront acquises en cours de route, en Alaska. L’équipage est formé d’une trentaine de scientifiques et de marins de plusieurs pays, dont le Canada, les États-Unis, l’Australie, la Norvège, l’Estonie et le Portugal.

Des guides, des chasseurs, des interprètes et des couturières sont aussi recrutés — souvent à la dernière minute, sur les quais d’embarquement ! — au sein des communautés autochtones du Canada et de l’Alaska. Des familles entières, avec enfants, montent à bord. On répartit les membres de l’expédition en deux équipes, la nord et la sud (selon la direction qu’ils empruntent).

Succès sur toute la ligne : le long voyage permet non seulement aux membres d’élargir leurs connaissances sur l’environnement et la culture du Nord canadien, mais de « redessiner » complètement cette zone géographique.

L’équipe nord cartographie des milliers de kilomètres de terre et de mer, sonde les fonds marins et plante le drapeau canadien sur quatre grandes îles jamais explorées auparavant (elles sont, à ce jour, les dernières à avoir été découvertes dans le Haut-Arctique canadien).

L’équipe sud, quant à elle, dresse la première carte détaillée du littoral de l’Arctique et découvre d’importants gisements de cuivre, en plus de rapporter un nombre considérable d’artefacts, de photos, de films et d’enregistrements sonores.

Mais l’entreprise connaît aussi son lot de malheurs. En janvier 1914, le Karluk est emprisonné et broyé par les glaces avant de sombrer au large de l’île Wrangel, près des côtes de la Sibérie. Tout l’équipage survit au naufrage et gagne la terre ferme, mais certains passagers meurent de froid ou de faim dans l’attente des secours, qui n’arrivent que l’automne suivant. L’expédition reprend néanmoins quelques mois plus tard, après que Stefansson eut acheté de nouveaux navires et formé de nouvelles équipes.

L’exposition Expédition : l’Arctique, qui présente plusieurs photos, vidéos et artefacts (outils, fossiles, plantes, vêtements, etc.), est à l’affiche du Musée des civilisations de Gatineau jusqu’au 15 avril 2012.

Pour en savoir plus :
Le site Web d’Expédition : l’Arctique

………

50689-1

 Vilhjalmur Stefansson, sur l’île Meighen, dans les Territoires du Nord-Ouest (fait aujourd’hui partie du Nunavut).
Auteur inconnu
Juin 1916

…………

42228

Les membres de l’équipe sud rencontrent des membres de la communauté des Inuits du cuivre, peu après l’arrivée des goélettes Alaska et North Star à Bernard Harbour, sur le territoire actuel du Nunavut.
Photo : Frits Johansen
Septembre 1914

…………

51124

Construction d’un igloo dans le détroit de McClure, dans les Territoires du Nord-Ouest.
Photo : George H. Wilkins
Avril 1916

………..

51106

Campement sur la glace près de Cape Wrottesley, dans les Territoires du Nord-Ouest.
Photo : George H. Wilkins
Mars 1916

………..

39026

D2003-14641-2

Les membres de l’expédition portent plusieurs types de lunettes afin de ne pas être atteints de cécité des neiges. Les lunettes inuites en bois ou en ivoire se sont avérées plus efficaces que les lunettes industrielles en cuir ou en métal.
Photo : Rudolph Martin Andersen
Mai 1916

……….

39492

Vallée de la rivière Firth, au Yukon.
Photo : John Cox
Avril 1914

……….

39495

Rencontre avec des Inuits sur la rivière Firth, au Yukon.
Photo : John Cox
Avril 1914

……..

truite

La petite Mingeouk compare sa taille à celle d’une truite grise de 10 kilos à Tree River, sur le territoire actuel du Nunavut.
Photo : John J. O’Neill
Juillet 1915

…………

38703-1

Quartiers d’hiver de l’équipe sud à Collinson Point, en Alaska.
Photo : Rudolph Martin Anderson
Juillet 1914

………….

38777-1

Maison de l’expédition canadienne à Bernard Harbour, sur le territoire actuel du Nunavut.
Photo : Rudolph Martin Anderson
Juillet 1916

…………

43181tif

Des hommes aménagent un passage dans la glace pour permettre à une embarcation de circuler à Camden Bay, en Alaska.
Photo : Kenneth G. Chipman
Août 1913

…………..

50888

Vilhjalmur Stefansson et un membre de l’expédition sur un traîneau-bateau, près de l’île de Banks, dans les Territoires du Nord-Ouest. Lors des déplacements sur les glaces marines, le traîneau peut être converti en bateau ; il suffit alors de le recouvrir d’une toile imperméable.
Photo : George H. Wilkins
Avril 1915

……….

50918tif

Un jeune homme joue du tambour sur les îles Berens, dans les Territoires du Nord-Ouest.
Photo : George H. Wilkins
Mai 1915

…………….

50932

Des membres de l’expédition préparent des peaux à Bernard Harbour, dans les Territoires du Nord-Ouest (territoire actuel du Nunavut).
Photo : George H. Wilkins
Juin 1915

…………

50877

Cache pour la viande et les peaux de caribou près de cap Kellett, dans les Territoires du Nord-Ouest.
Photo : George H. Wilkins
Octobre 1914

………

42163

George H. Wilkins, photographe membre de l’expédition, avec sa caméra cinématographique à Collinson Point, en Alaska.
Photo : Frits Johansen
Mars 1914

………

50773

Des hommes réparent un traîneau près de Martin Point, en Alaska.
Photo : George H. Wilkins
Mars 1914

………..

57024

Femmes et enfants inuits dans la baie Walker, sur l’île Victoria, dans les Territoires du Nord-Ouest. Plusieurs membres de l’expédition étaient accompagnés de leur épouse et de leurs enfants au cours de leurs déplacements.
Photo : John Hadley
Juillet 1917

…….

51674

Un homme se tient sur une immense crête de pression près de Martin Point, en Alaska. Celles-ci se forment lorsque la banquise se brise.
Photo : George H. Wilkins
1914