La Joconde ou le Jocond ?

Des chercheurs italiens tentent en ce moment de prouver que le modèle qui a inspiré La Joconde était un homme. Ils veulent donc recons­tituer le visage de Lisa Gherardini – jusqu’ici considérée comme la vraie Joconde – et démontrer qu’il ne ressemblait pas à celui peint par Léonard de Vinci. Pour ce faire, l’équipe d’experts doit d’abord retrouver le crâne de Lisa Gherardini, probablement enfoui dans une crypte à Florence.

La Joconde ou le Jocond ?
Photo : The Gallery Collection / Corbis

Des chercheurs italiens tentent en ce moment de prouver que le modèle qui a inspiré La Joconde était un homme. Ils veulent donc recons­tituer le visage de Lisa Gherardini – jusqu’ici considérée comme la vraie Joconde – et démontrer qu’il ne ressemblait pas à celui peint par Léonard de Vinci. Pour ce faire, l’équipe d’experts doit d’abord retrouver le crâne de Lisa Gherardini, probablement enfoui dans une crypte à Florence. Pour l’heure, deux squelettes de femmes ont été exhumés. Leur ADN sera bientôt comparé avec celui des descendants de Gherardini.

Pour ces chercheurs du Comité national pour la valorisation des biens culturels italiens, des indices permettent de croire que la Joconde serait plutôt Gian Giacomo Caprotti, présumé amant de Vinci. Caprotti a servi de modèle pour d’autres tableaux du maître. Dans Saint Jean-Baptiste, les similitudes entre le saint et la Joconde sont frappantes, disent-ils.

S’ils ont raison, ils viendront contredire la thèse d’experts canadiens, qui, en 2006, avaient établi la cause de l’énigmatique sourire de Monna Lisa : elle venait d’accoucher. Un événement impossible si elle se révèle être… un homme.