La magie du pianiste Nils Frahm

Formé au piano classique, Nils Frahm propose un mélange de musique classique, de minimalisme, de musique ambiante et d’électro. L’Allemand sera en spectacle à Montréal le 23 mars.

Nils Frahm, vous connaissez ? En juin dernier, je n’avais jamais entendu parler de ce pianiste et je ne suis donc pas allé aux deux spectacles qu’il donnait dans le cadre du festival Mutek.

CultureGrand mal m’en prit, si j’en crois les critiques. « Un moment musical parfait jusque dans ses imperfections », a écrit l’un. « Tellement talentueux que ça en est absurde », a écrit un autre. Heureusement, voici l’Allemand de retour à Montréal à la fin mars. J’y serai, sans quoi mon ami Éric, qui l’a déjà vu, ne voudra plus me parler.

Formé au piano classique, Nils Frahm propose un mélange de musique classique, de minimalisme, de musique ambiante et d’électro. Sur scène, il se promène entre quatre claviers — piano à queue, piano préparé, piano électrique et synthétiseur —, fait usage de quelques effets électroniques et échantillonneurs, et, surtout, crée des moments d’une rare intensité et d’une grande émotion (si je me fie aux vidéos qui circulent en ligne). La musique semble passer à travers lui et l’utiliser comme un instrument.

Si vous ne pouvez vous rendre à L’Astral le 23 mars prochain, rabattez-vous sur Spaces, le plus récent album du prodige. Ce disque rassemble des enregistrements réalisés en spectacle au cours des deux dernières années.

Dès les premiers instants d’écoute, on comprend l’engouement. La pièce « Says » se développe lentement, pendant huit magnifiques minutes, jusqu’à un final enivrant, et les moments de grande beauté ne manquent pas par la suite. On ferme les yeux, on s’imagine sur place et… on regrette d’avoir manqué ça.

(Nils Frahm / Spaces / Erased Tapes Records)

En spectacle à L’Astral, à Montréal, le 23 mars.

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique depuis 2014. Il est aussi chroniqueur musique pour le magazine L’actualité depuis 2011 et co-rédacteur en chef du webmagazine culturel Ma mère était hipster, en plus d’avoir participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut le suivre sur Twitter : @OursMathieu.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie