La môme Zaz

ZAZ / ZAZ / Musicor/Select

Vous souvenez-vous quand Patricia Kaas est arrivée ? Tout le monde est tombé dans le panneau. Bien sûr, on caresse tous le fantasme de retrouver un beau jour « une Édith qui piaffe », une fille de la rue avec de la gouaille et un petit supplément de caractère. En voici une autre. Et Zaz signe ses propres chansons. Elle a l’air un peu farouche, un peu manouche aussi des fois, lorsque ses couplets swinguent carrément gitan.

Le talent d’écriture est indéniable et l’interprète propulse ses histoires et ses mélodies avec une telle présence qu’on dirait des classiques instantanés. Zaz est un talent brut qui se dévoile sans ambages. Bohème éblouie par la nuit, elle se dit « trop sensible », mais nous balance sa rengaine : « Offrez-moi la tour Eiffel, j’en ferai quoi ? Moi, je mange avec les mains, je suis comme ça ! » Incontournable.

Laisser un commentaire