La mort vous va si bien

À Trois-Rivières, plusieurs expositions traitent de la mort: crimes, pratiques funéraires, souvenirs de défunts. Du côté des vivants, un centre d’histoire ouvre ses portes; Boréalis célèbre l’industrie papetière.

C’est bon d’être en vie, car à Trois-Rivières, on meurt beaucoup ces temps-ci. Plusieurs expositions, en effet, s’inscrivent sous la bannière de l’expo territoriale de Médiat-Muse intitulée La mort… des expositions à vivre. Au Musée québécois de culture populaire, une pierre deux coups: Québec en crimes, jusqu’au 31 janv. 2012, et De vie à trépas, les pratiques funéraires au Québec, jusqu’au 11 mars 2012 – d’un côté, on se fait tuer, de l’autre, embaumer. Au Musée des Ursulines, on ne démord pas: Du blanc au noir, jusqu’au 31 oct., soit du baptême à la célébration funèbre, naître et mourir en couleurs. Attendez, ce n’est pas fini: au Musée des Filles de Jésus, Memoria, mémoire d’une époque – souvenirs des défunts, jusqu’au 31 oct., sur le cérémonial entourant la mort dans la religion catholique. Au Musée Pierre-Boucher, faites vite, si je peux dire, car l’exposition La course contre la mort se termine le 6 sept.

Après avoir regardé la mort en face, sortons prendre l’air, allons dans le bois. Aux abords de la rivière Saint-Maurice, sur les lieux de l’ancienne usine de filtration de la Canadian International Paper, datant des années 1920, Boréalis – nouveau centre d’histoire de l’industrie papetière, mixant patrimoine et multimédia – se présente comme un hybride entre le Centre des sciences de Montréal et le Musée de la civilisation, à Québec. Vous voyez le genre? On a prêté un soin particulier aux activités interactives: le visiteur est invité, par exemple, à fabriquer son propre papier ou à diriger une mini-usine de fabrication d’eau. Ce nouveau produit d’appel compte stimuler le tourisme avec l’exposition permanente Racines et Identité. Jacques Cartier (oui, l’explorateur) et Steven Guilbeault, porte-parole d’Équiterre, sont quant à eux les principaux acteurs de l’expo temporaire, Voyage au bout du monde.

Boréalis, à Trois-Rivières, dès le 11 sept. , 819 372-4633.

www.borealis3r.ca

Photo : Olivier Croteau