L’afro-beat de la capitale fédérale

THE SOULJAZZ ORCHESTRA / RISING SUN Strut

L’afro-beat de la capitale fédérale

Surprise de taille pour ce quatrième effort du Souljazz Orchestra : l’étonnante formation d’afro-beat d’Ottawa est devenue intégralement instrumentale. Autant ce choix peut causer une vive déception si l’on repense aux formidables réussites vocales comme « Mista President », sur l’album Freedom No Go Die, autant il rapproche le groupe de son appellation véritable en évitant tout subterfuge.

Toujours mené par Pierre Chrétien, l’orchestre éclipse ses chanteurs, mais marche encore sur les traces de papa Fela dans « Agbara », une rythmique qu’on dirait tout droit sortie des nuits chaudes de Lagos. Les marimbas ont remplacé les guitares électriques, et ceux qui aiment les Éthiopiques, Coltrane et Pharoah Sanders ne seront guère dépaysés. On s’est éloigné du prêchi-prêcha, des harangues de rassemblements politiques, pour mettre l’accent sur l’improvisation et le vrai caractère soul, jazz, afro-latin, avec un ancrage spirituel et même mystique. Rien à ajouter.

Laisser un commentaire