L’archéologie en Terre sainte

Israël, souvent appelée la Terre sainte, possède des sites archéologiques d’une grande richesse. C’est non seulement le lieu de l’archéologie biblique, mais aussi un territoire qui renferme des vestiges de l’époque néolithique (entre le 10e et le 4e millénaire av. J.-C.). Voici un bref aperçu de trois sites archéologiques liés à la Bible : Jérusalem, la grande ville sainte ; Megiddo, cité-forteresse désignée sous le nom d’Armageddon dans l’Apocalypse de saint Jean ; et Césarée, ville portuaire construite par le roi Hérode.

Galerie d’images

Infos
Fermer
Plein écran

      Israël, souvent appelée la Terre sainte, possède des sites archéologiques d’une grande richesse. C’est non seulement le lieu de l’archéologie biblique, mais aussi un territoire qui renferme des vestiges de l’époque néolithique (entre le 10e et le 4e millénaire av. J.-C.). Voici un bref aperçu de trois sites archéologiques liés à la Bible : Jérusalem, la grande ville sainte ; Megiddo, cité-forteresse désignée sous le nom d’Armageddon dans l’Apocalypse de saint Jean ; et Césarée, ville portuaire construite par le roi Hérode.