Le chaînon manquant de Jimi Hendrix

Jimi hendrix / Valleys of Neptune / Sony

Jimi hendrix / Valleys of Neptune sony

Dieu sait qu’on s’est méfié des nombreux enregistrements du génial Jimi commer­cialisés après sa mort ! Pensez-y : même The Cry of Love, quasiment achevé par l’artiste, a été souvent discrédité en sa qualité d’album posthume mis en marché quelques mois seulement après la tragique disparition du guitariste, en 1970.

Et voilà que l’impossible se produit : Sony rachète tout le catalogue à MCA et fait paraî­tre ce disque fascinant et inédit, enregistré à Londres et à New York en l’an de disgrâce 1969 ! Dix pages de textes signés de la main du biographe John McDermott authentifient chaque chanson et chaque enregistrement. Huit titres totalement inconnus, des versions nouvelles de « Fire », « Red House » et « Hear My Train A Comin’ » qui vous laisseront bouche bée, ainsi qu’une interprétation de « Sunshine of Your Love », du trio Cream, par le trio Experience, qui frise le délire.

De plus, ces reliques exhumées tel un trésor scintillent comme du neuf grâce à un fabuleux travail de rema­triçage. On en a aussi profité pour ressortir les trois premiers disques du mythique The Jimi Hendrix Experience, pierres angulaires du rock psychédélique, avec de petits suppléments sur DVD commentés par le preneur de son Eddie Kramer et l’ex-agent débouté Chas Chandler. Dans « Up From the Skies », sur l’album Axis : Bold as Love, l’oreille saisit désormais des détails insoupçonnés dans le jeu de Mitch Mitchell à la batterie. Si Edison a inventé l’ampoule, Hendrix a redéfini la notion d’électricité !

Laisser un commentaire