Le Cirque invisible – il a 74 ans, elle en a 60 : à deux, ils ont 8, 10 ou 15 ans !

Pour la première fois à Montréal, Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin dans un spectacle qui nettoie le regard et donne le goût de vivre.

De l’intime et du gigantesque : tours de magie, maladresses incluses ; bestiaire inspiré ; parapluies, vélos et valises enchantés ; déluge d’idées, d’inventions, de fantaisies ; profusion d’accessoires et de costumes ; poésie sur toute la peau ; humour tant qu’il y en a ; prouesses quand il le faut ; images à faire monter les larmes ; présence hypnotique du duo de clowns beckettiens…

Pour la première fois à Montréal, Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin dans un spectacle qui nettoie le regard et donne le goût de vivre.

Photo : Jean-Louis Fernandez

De l’intime et du gigantesque : tours de magie, maladresses incluses ; bestiaire inspiré ; parapluies, vélos et valises enchantés ; déluge d’idées, d’inventions, de fantaisies ; profusion d’accessoires et de costumes ; poésie sur toute la peau ; humour tant qu’il y en a ; prouesses quand il le faut ; images à faire monter les larmes ;  présence hypnotique du duo de clowns beckettiens…

Créé en 1990, mais continuant d’évoluer, Le Cirque invisible, de Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin (fille de), ramène à l’enfance, aux rires, à l’éblouissement, aux mauvais coups, à l’émotion aux éclats, au temps qui file, à la solitude, à la mort qui rôde, à tout ce qui fait un homme.  Philosophie et profondeur dans la légèreté.

Photo : Le Pera

[On aurait quand même aimé que le programme mentionne les compositeurs des musiques.] Une présentation de Montréal complètement cirque.

Le Cirque invisible, Théâtre Outremont, à Montréal, jusqu’au 17 juillet, 514 285-9175.