Le disque : 1 voix 2 pianos, de Claude Léveillée et André Gagnon

Plus besoin d’écumer les boutiques de vinyles d’occasion pour pouvoir entendre le jazz instrumental écrit par Léveillée et arrangé par Gagnon.

leveille-disque

Fin 2012, Audiogram offrait une réédition de Léveillée-Gagnon, album de 1965 réunissant Claude Léveillée et André Gagnon.
Culture

Ces derniers récidivaient en 1967 avec une suite : 1 voix 2 pianos. Bonheur, le voilà lui aussi réédité ! Plus besoin d’écumer les boutiques de vinyles d’occasion pour pouvoir entendre le jazz instrumental écrit par Léveillée et arrangé par Gagnon.

Le tout a des allures de bande originale d’un film qui n’existe pas lorsque la voix de Nicole Perrier vient fredonner une mélodie sans paroles par-dessus.

C’est une musique soignée, bien habillée. Elle a quelque chose de recherché, mais elle reste toujours très accessible, ce qui explique sans doute le succès de l’album à sa sortie.

Le communiqué annonçant la réédition de 1 voix 2 pianos parlait d’un « incontournable de la musique populaire québécoise ». Un incontournable longtemps contourné, comme bien d’autres disques québécois importants, toujours introuvables. On applaudit donc Audiogram et on clame « Encore ! Encore ! »

(Claude Léveillée / 1 voix 2 pianos / Audiogram)

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue maintenant sur la politique avec un regard humoristique. Il est aussi chroniqueur musique pour le magazine L’actualité depuis 2011 et co-rédacteur en chef du webmagazine culturel Ma mère était hipster, en plus d’avoir participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut le suivre sur Twitter : @OursMathieu.