Le disque : «Girls in Peacetime Want to Dance», de Belle and Sebastian

Presque 20 ans après son premier disque, Tigermilk, le groupe de Glasgow lance Girls in Peacetime Want to Dance — une échappée belle de 12 titres, dit le chroniqueur Mourad Mabrouki.

packshot

Un neuvième album, de la fraîcheur à revendre et l’envie de surprendre : presque 20 ans après son premier disque, Tigermilk, et quelques albums près d’être les meilleurs de leur temps en pop anglaise, le groupe de Glasgow Belle and Sebastian lance Girls in Peacetime Want to Dance.

Une échappée belle de 12 titres, un peu inégaux, mais avec cette touche de magie qui le caractérise. La signature musicale du sextuor écossais, autour du compositeur et chanteur Stuart Murdoch, est intacte : un pop-rock élégant, une efficacité mélodique chirurgicale, des harmonies particulièrement soignées et des paroles parfois tourmentées.

Le cocktail fait mouche, même si le groupe a amorcé un nouveau virage avec certains titres plus dansants et des sonorités électropop et synthétiques qui rappellent les années 1980.

En tout cas, il signe l’album le plus éclectique de sa discographie et ravira admirateurs de longue date et néophytes.

(Belle and Sebastian / Girls in Peacetime Want to Dance / Matador)

Laisser un commentaire