Le gala des Prix Gémeaux : les yeux de Marie-Josée Lord, la coiffure de Julie Snyder, la robe de Marie-Josée Taillefer et… des trophées bien sûr !

Photo : Radio-Canada
Photo : Radio-Canada

 

  1. René Simard est un animateur qui se donne sans compter, mais il me semble que la caméra lui fait une grosse face.
  2. Un gala où l’émission phare de la télé, Unité 9, ne paraît dans aucune catégorie (sauf dans celle, inventée cette année pour sauver les meubles, du « Coup de cœur du public ») discrédite hélas ! la remise des prix. Je sais bien que c’est la faute de Fabienne Larouche qui, refusant de participer à la « grande fête [mascarade ?] de la télévision », n’inscrit pas les émissions qu’elle produit, mais ça la fout mal pareil. Productions J et TVA boudent aussi le concours.
  3. La présentation la plus ennuyeuse de la soirée : celle de Sylvie Moreau et Réal Bossé pour le « meilleur texte comédie ». Par contre, la présentation filmée des nommés était franchement amusante. Un sur 2 a gagné. Moi, j’aimais bien Mauvais karma.
  4. Brigitte Lafleur retenue dans la catégorie « premier rôle féminin dans un téléroman » ? Pour son personnage de Nadia Bouchard dans L’auberge du chien noir ? Êtes-vous sérieux ?
  5. Pour le « premier rôle masculin en comédie », Claude Legault (Un sur 2) était tellement le favori de la course que les autres finalistes s’en trouvaient comme occultés. Le comédien est allé chercher son prix avec joie et humilité.
  6. Trop long segment de présentation d’Anne-Marie Dussault et de son double (Martin Proulx), mais très content de voir Nicolas Ouellet, avec Moins 25 sur le web, reconnu comme meilleur animateur « pour une émission ou série originale nouveaux médias toutes catégories ».
  7. Stéphan Bureau désigné meilleur animateur « série d’entretiens ou talk- shows ». Sûrement favorisé par le fait que chacune de ses Grandes entrevues passe au moins 42 fois à ARTV.
  8. « Meilleure réalisation série dramatique » : Podz (tu m’étonnes ?). Si Jean-Philippe Duval avait été en nomination pour son travail sur Unité 9, le réalisateur de 19-2 aurait-il quand même reçu le prix ?
  9. Pour le « meilleur téléroman présenté par… Toyota », on ne nommait pas les auteurs, mais les producteurs. Ceux du gagnant, O’, étaient de belle humeur.
  10.  Le numéro « plan séquence » de René Simard, qui d’ailleurs n’en fut pas vraiment un jusqu’à la fin (j’ai constaté au moins deux fragmentations), qu’a-t-il apporté, sinon essouffler l’animateur ?
  11.  Dans l’hommage à Madame Télévision Michèle Fortin, « Grand Prix de l’Académie », on a constaté que Julie Snyder avait adopté la même coiffure que son amie Céline Dion.
  12.  « Meilleure interprétation humour » : l’équipe de Bye Bye 2012. (Également en nomination dans neuf autres catégories, décernées hors d’onde, que l’émission a toutes dominées). Louis Morissette a du talent et de la classe.
  13.  Un prix à la « meilleure téléréalité » ? Ridicule. Mais la remise de ce Gémeaux a servi de prétexte à un sketch intitulé Les Simard-Taillefer : Le bonheur est dans le pouding. Un mélange plein de charme de narcissisme et d’autodérision. Quant au prix, c’est Les chefs III qui l’a raflé, mais qu’est-ce qu’on s’en fout ! Dans sa robe rouge, Marie-Josée Taillefer était la femme la plus élégante de la soirée. Avec Anne Dorval, toujours parfaite.
  14.  Pour la présentation des « meilleurs rôles féminin et masculin série dramatique », on a fait appel aux tessitures de Marie-Josée Lord, Bruno Pelletier et Étienne Cousineau (La voix). Bien. Mais écoutant les chanteurs en rajouter dans le dramatique, j’ai eu l’impression que l’on rendait « hommage aux morts de l’année ». Élise Guilbault a remporté le prix pour En thérapie, série réalisée par Pierre Gang pour TV5, dont il est le directeur des programmes. Là où y a de la gêne… Comme c’était écrit, Claude Legault a gagné le Gémeaux pour son rôle à Oscar, celui d’un tétraplégique dans Mon meilleur ami. « Oscar » amplement mérité par Legault. Ah oui, les yeux superbes de Marie-Josée Lord ! Aussi, qui a eu l’idée de faire remettre ces prix d’interprétation par Étienne Cousineau : c’est quoi le rapport ?
  15.  Coup de cœur du public : Unité 9. Comme de bien entendu.
  16.  Antoine Bertrand, venu avec Véronique Cloutier, pour remettre le prix de la « meilleure comédie », s’interrogeait : C’est quoi ça OuiSurf, l’une des émissions en nomination ? Je n’aurais pas pu lui répondre. L’annonce du vainqueur, Les Parent, nous a sauvés lui et moi.
  17.  Yan England, trop nerveux ou trop ému, a raté son hommage à Gérard Poirier, 59 ans de métier, qui aurait mérité une ovation debout. Les deux hommes ont proclamé 19-2 « meilleure série dramatique ». Rien à redire.

 

 

Laisser un commentaire